Menu

Politique Publié

Maroc : Le barreau d’Agadir refuse un avocat à cause de sa position sur le Sahara

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / DR.

Le barreau d’Agadir a rejeté l’inscription de Me Mohamed Hali, avocat sahraoui, expliquant cette décision par les positions du concerné au sujet de la question du Sahara occidental. Dans des déclarations données ce jeudi à l’agence de presse espagnole EFE, l’homme s’est dit «surpris» de la posture adoptée par l’Ordre des avocats, qu’il considère comme «un acte sans précédent dans l’histoire du droit» marocain.

Le 13 février dernier, le barreau d’Agadir a publié sa décision de rejeter l’inscription de Me Hali. Il y explique que l’avocat avait, par le passé, rencontré des «dirigeants séparatistes», qui avaient fait des déclarations «hostiles à l’intégrité territoriale» du Maroc, et s’étaient pris en photo avec le drapeau de la «RASD». Selon le barreau, il aurait également participé à plusieurs activités dans les camps de Tindouf.

Mohamed Hali conteste cette décision et ses motivations, d’autant plus qu’elle «s’est pas appuyée sur des considérations politiques et non pas éthiques». Ainsi, il y voit «un acte de vengeance et une honte pour le Barreau, considéré comme une continuité des actions des défenseurs des droits humains».

L’avocat a présenté son dossier d’inscription en octobre 2019, après l’obtention de son diplôme universitaire en droit et sa sélection à l’issue de l’examen complémentaire. Bien que Mohamed Hali puisse présenter sa candidature dans une autre ville, il a déclaré à EFE qu’il ferait appel de la décision du barreau d’Agadir.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate