Menu

Société Publié

Décès d’une personne transportant de la drogue, après l'intervention de la Marine royale

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / DR.

Face à son refus d’obtempérer à une sommation de s’arrêter, réitérée à plusieurs reprises par la Marine royale marocaine dans les eaux de Cap Spartel, un homme à bord d’une embarcation pneumatique «go-fast» qui transportait de la drogue a été touché par balle, lundi, ce qui a provoqué sa mort au cours de son admission à l’hôpital.

Selon des informations du média local Tanja24, l’homme était accompagné de trois autres passagers, qui tentaient d’introduire leur cargaison en Espagne par voie maritime. L’un d’eux a également été blessé, tandis qu’une quatrième personne a été interpellée dans le cadre de la même affaire, pour laquelle une enquête a été ouverte.

Depuis l’été 2018, ces embarcations appelées également «lanchas» sont devenus une bête noire des garde-côtes opérant entre le Maroc et l’Espagne. Acheminant des tonnes de résine de cannabis depuis la rive sud de la Méditerranée, ces bateaux à moteurs ultra-rapides parviennent à traverser les zones maritimes séparant les deux pays, semant au passage radars, dispositifs des autorités et empruntant de «nouvelles routes» de haschisch.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com