Menu

Economie Publié

Samir : L'extension de la liquidation au patrimoine des dirigeants confirmée en appel

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

La Cour d’appel commerciale du Maroc a confirmé, cette semaine, l’extension de la liquidation judiciaire de la raffinerie Samir au patrimoine de ses dirigeants qui ont contribué à la détérioration du statut de cette raffinerie, ce qui a conduit à sa fermeture le 5 août 2015.

Selon Alaraby Al Jadid, la conformation de cette extension est intervenue après que ses responsables ont été reconnus coupables d’actes répréhensibles de gestion.

A la tête des dirigeants concernés, figurent le PDG de la Samir, le Saoudien Mohamed al-Amoudi, son directeur général saoudien Jamal Muhammad Baamer et quatre autres administrateurs dont Lars Nelson, Jason Milazzo et George Salem.

Cependant, les questions soulevées par les observateurs après l’approbation de la décision rendue il y a un an concernent plutôt sa mise en œuvre. «Il est supposé que les autorités concernées par l’application de cette liquidation suivent leurs biens au Maroc et à l’étranger», explique le média.

Citant une source bien informée, Al Araby Al Jadid n’écarte pas que le Maroc fasse appel aux accords conclus avec certains pays dans lesquels les personnes concernées par cette extension de liquidation disposent de biens.

Le 5 août 2015, l’unique raffinerie de pétrole dont disposait le Maroc avait fermé ses portes. Quatre ans et demi plus tard, la situation demeure telle qu’elle est malgré les appels au sauvetage de la raffinerie, créée par le Maroc dans les années 60 pour éviter au Maroc de dépendre des fluctuations de prix sur le marché international.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com