Menu

Politique Publié

Maroc / Pays-Bas : Nouvel épisode de tension diplomatique

Nouvel épisode dans le feuilleton des relations tendues entre le Maroc et les Pays-Bas. Une fois de plus, la secrétaire d’Etat des Pays-Bas à la Justice et la Sécurité est dans le viseur.

Temps de lecture: 2'
DR

Le jeudi 5 décembre, l’ambassadeur du royaume aux Pays-Bas, Abdelwahab El Bellouki, a annulé à la dernière minute une réunion avec la secrétaire d’Etat des Pays-Bas à la Justice et la Sécurité, Ankie Broekers-Knol, indiquent des médias néerlandais.

Le diplomate marocain «a déclaré que la réunion ne pourrait avoir lieu», a annoncé brièvement le porte-parole du ministère néerlandais de la Justice. Mme Knol voulait discuter avec l'ambassadeur la question du rapatriement des ressortissants marocains dont les demandes d’asile aux Pays-Bas ont été rejetées.

Il y a deux semaines, Mme Knol a révélé à la Chambre des représentants que le gouvernement marocain a refusé de la recevoir pour examiner le même dossier, soulignant que la décision lui a été communiquée par voie diplomatique.

Le chef de la diplomatie néerlandaise ne compte pas convoquer l’ambassadeur marocain

Le ministre des Affaires étrangères, Stef Blok, n’a pas souhaité donné trop d’importance à ce nouvel incident, affirmant ce vendredi 6 décembre dans des déclarations à la presse, qu’il ne prévoit pas de convoquer l’ambassadeur marocain pour lui demander de fournir des explications sur les motifs de l’annulation de la réunion.

Evitant l’escalade, le ministre s’est dit déterminé à déployer davantage d’efforts en vue de dépasser les obstacles qui se dressent sur le chemin d'une bonne coopération entre les deux pays. Et d’annoncer qu’il «a récemment parlé avec son collègue marocain», Nasser Bourita sur la relance des relations. Blok a indiqué que les deux ministres «sont convaincus pour œuvrer ensemble afin de parvenir à des solutions aux problèmes».

On apprend que Rabat partage également la même volonté de tourner la page des tensions avec Amsterdam. Les représentants de Rabat et Amsterdam se sont d’ailleurs réunis à cet effet en septembre dernier à New York en marge des travaux de la 73e session de l’Assemblée générale des Nations unies. Ils ont convenu de lancer un processus afin d’examiner et régler tous les points litigieux.

S’en est suivi alors une rencontre, en novembre à Rabat, entre les ambassadeurs directeurs généraux des ministères des Affaires étrangères du Maroc et des Pays-Bas.

Cette annulation de la réunion de l’ambassadeur El Bellouki avec Mme Ankie Broekers-Knol devrait animer la semaine prochaine les débats au Parlement néerlandais.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com