Menu

Santé Publié

Maroc : En trente ans, baisse drastique du taux de mortalité des enfants

D’après un rapport de l’UNICEF publié aujourd’hui, le nombre de décès d’enfants âgés de moins de cinq ans en 2018 s’élève à 15 000. Le taux de mortalité est plus élevé chez les garçons que chez les filles.

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration. / Ph. PNUD Maroc

La sécurité alimentaire dans le monde inquiète l’UNICEF : le Fonds des Nations unies pour l’enfance s’alarme, dans un rapport publié ce mardi 15 octobre, qu’au moins un enfant sur trois âgé de moins de cinq ans est sous-alimenté ou en surpoids, et un sur deux souffre de «faim cachée».

Des principaux éléments du rapport, intitulé «Enfants, aliments et nutrition : bien grandir dans un monde en mutation», il ressort que la dénutrition continue de faire de nombreuses victimes : en 2018, près de 200 millions d’enfants de moins de 5 ans ont souffert de retard de croissance ou de gaspillage, alors qu’au moins 340 millions ont souffert de «faim cachée».

Cette expression désigne des «carences en micronutriments». Elle survient «lorsque la qualité de la nourriture consommée ne répond pas aux besoins nutritionnels des individus, de sorte qu’ils ne reçoivent pas les vitamines et minéraux essentiels dont ils ont besoin pour leur croissance et leur développement».

La «faim cachée» est favorisée par «la pauvreté, les catastrophes naturelles, les guerres et le manque de connaissances. Le manque de protéines, de vitamines et d’oligo-éléments combiné à une hygiène déficiente, aux parasites, à une nourriture restreinte et à l’eau insalubre affaiblit peu à peu la résistance des enfants», indique l’UNICEF sur son site.

Forte baisse du taux de mortalité chez les enfants

Autre constat : le surpoids et l’obésité continuent d’augmenter. Entre 2000 et 2016, la proportion d’enfants âgés de 5 à 19 ans en surpoids est en effet passé de 1 sur 10 à 1 sur 5. En revanche, au Maroc, en 2015, 17% des nouveau-nés, nourrissons et jeunes enfants avaient un faible poids de naissance. De plus, entre 2010 et 2018, le taux de nouveau-nés non pesés était de 27%.

Dans son rapport, l’institution onusienne compile d’autres données sur la mortalité infantile et maternelle. Ainsi, au Maroc, le nombre de décès d’enfants âgés de moins de cinq ans en 2018 s’élevait à 15 000. D’autres données font état d’une forte baisse du taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans (pour 1 000 naissances vivantes) : il était de 79 en 1990, contre 49 en 2000 et 22 en 2018.

Une forte baisse est également recensée en termes de mortalité infantile (pour 1 000 naissances vivantes) : ce taux était de 62 en 1990 contre 19 en 2018. Par sexe, le taux de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans en 2018, pour 1 000 naissances vivantes, était de 25 pour les garçons contre 20 pour les filles. Sur le front de la mortalité maternelle, le nombre de décès maternels était de 480 en 2017.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com