Menu

Société Publié

Royaume-Uni : Le décès d’un MRE après une morsure de chat serait lié à une négligence

Temps de lecture: 1'
Omar Zouhri a été diagnostiqué comme souffrant de rage furieuse, mais il était trop tard pour le sauver / Ph. Daily Mirror

Près d’un an après le décès du Maroco-britannique Omar Zouhri (58 ans) des suites d’une morsure de chat pendant ses vacances au Maroc, une enquête parvenue au tribunal d’Oxfordshire suggère que ce décès serait lié à une négligence médicale.

En effet, les résultats de l’investigation, relayés mardi par Metro, indiquent que l’homme a consulté des médecins au Maroc, en se plaignant de douleurs et de démangeaisons au doigt après avoir été mordu par un chat. Les praticiens lui auraient recommandé de traiter sa blessure avec une crème anti-démangeaisons, après lui avoir effectué une injection contre le tétanos.

Pendant les deux mois suivants, l’homme a commencé à souffrir de douleurs au bras, puis à développer des symptômes de rage furieuse, ce qui signifie que le virus a attaqué son système nerveux et qu’il était trop tard pour que les soins prouvent leur efficacité.

«Il n’y a pas eu d'évaluation des risques qui, si elle avait été réalisée, aurait presque certainement permis à M. Zouhri d’être reconnu comme un cas à haut risque nécessitant le vaccin antirabique», a souligné le tribunal d’Oxfordshire, cité par Metro. En novembre 2018, le décès d’Omar Zouhri a été annoncé par le Public Health England (PHE), après une prise en charge hospitalière qui n’a pas pu le sauver.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com