Menu

Environnement Publié

Maroc : Un projet pour attirer et protéger les pollinisateurs

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / Ph. Futura Sciences

Un projet pilote a été lancé au Maroc pour tenter de protéger la biodiversité des insectes en utilisant la méthode de l’«agriculture avec des pollinisateurs alternatifs» (Farming with Alternative Pollinators, FAP), indique la chaîne allemande Deutsche Welle dans son édition espagnole.

Le projet, dirigé par Stefanie Christmann, du Centre international de recherche agricole dans les zones arides (ICARDA), consiste à attirer les pollinisateurs en créant des bandes vertes fleuries entre les zones de culture. Mais au lieu de planter des fleurs sauvages, comme cela se fait traditionnellement en Europe, le projet prévoit la plantation de cultures permettant aux agriculteurs de gagner leur vie en même temps.

Les papillons et même certaines mouches jouent un rôle essentiel dans la pollinisation des plantes. Environ 75% de nos cultures dépendent de la pollinisation des insectes, précise Deutsche Welle. En outre, ils garantissent la diversité génétique des cultures, ce qui les aide à leur tour à s’adapter au changement climatique.

Le ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature, de la construction et de la sécurité nucléaire (BMUB) est partenaire de cette initiative. Le budget alloué est de 6 583 079 euros dans le cadre de l’Initiative internationale pour la protection du climat. Le financement couvre sept pays dont le Maroc.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com