Menu

Politique Publié

L’importance croissante des cérémonies officielles présidées par le prince héritier Moulay El Hassan

Temps de lecture: 1'
DR

Cette semaine a connu deux activités de haut niveau (civile et militaire) du prince héritier. La qualité des deux missions confiées à Moulay El Hassan rompt avec ses traditionnelles apparitions protocolaires, à l’instar de l’inauguration officielle du Salon international de l’agriculture de Meknès ou la Semaine du cheval à Rabat ou encore la finale du Morocco Royal Tour, un concours international organisée chaque année El Jadida dans le cadre du Salon du cheval.

Ainsi, le mercredi 26 juin, le prince héritier a «présidé au collège royal militaire de Kenitra la cérémonie de sortie de la 19è promotion du Cours Supérieur de Défense et de la 53è promotion du Cours État-Major», indique une dépêche de la MAP.

Une première depuis que Moulay El Hassan a endossé l’uniforme militaire à l’occasion de la prestation de serment des officiers lauréats des grandes écoles militaires et paramilitaires. Auparavant, c’était l’inspecteur général des FAR qui s’occupait de cette mission. En effet le 27 juin 2018, c’était le général de corps d’armée Abdelfettah Louarak qui avait remis les diplômes aux premiers de la promotion.

Le vendredi 28 juin 2019, cette fois en costume et cravate, le prince héritier représentait le roi Mohammed VI lors de l’opération de lancement des opérations portuaires Tanger Med2. Après avoir assisté à «la projection d’un film institutionnel qui met en exergue les différentes étapes de réalisation du complexe Tanger-Med», Moulay El Hassan a «posé pour une photo souvenir avec les cadres de l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée», rapporte la MAP.

Après ses deux activités hautement symboliques à Kenitra et Tanger, la prochaine étape pour le prince héritier sera de mener des missions diplomatiques.

Pour mémoire le roi Mohammed VI avait effectué son premier grand déplacement officiel à l’étranger, précisément sur le continent africain, en juin 1980, alors qu’il avait encore 17 ans. Feu Hassan II l’avait mandaté pour remettre des messages écrits portant sur la question du Sahara aux présidents de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, du Nigéria, du Sénégal et de la Guinée.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com