Menu

Santé Publié

A Tanger, une centaine de chiens abattus par la commune urbaine  

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / Ph. DR

Alors que Yabiladi annonçait la semaine dernière la reprise d’une campagne à Agadir visant l’abattage des chiens errants, la ville de Tanger aurait elle aussi emboîté le pas à la capitale du Souss. Au cours des deux dernières semaines, les services de santé et de surveillance de la commune de Tanger auraient supervisé l'exécution de plus de 100 chiens errants.

Selon Alyaoum 24, la commune a fait appel «au poison dans steaks de viande ou alors en leur tirant avec des fusilles de chasse». Le média ajoute que les autorités sanitaires auraient procédé à ces exécutions dans les quartiers de Malabata, Mesnana, Bni Makada, Souani et la corniche de la ville.

Les réactions des Tangérois auraient été partagées. D’une part, ceux qui ont dénoncé les actions de la communauté urbaine de Tanger visant à abattre un certain nombre de chiens, les considérant comme inhumaines. Une catégorie qui rappelle que «le conseil communal avait déjà conclu des accords de partenariat avec plusieurs associations de défense des animaux». Toutefois, d’autres citoyens tangérois, poursuit le média, ont salué les actions entreprises par la mairie, rappelant que ces chiens «constituaient une menace pour la sécurité des citoyens».

L’association «Le Cœur sur la patte», basée à Agadir, a publié mercredi 19 juin sur sa page Facebook, des photos d’une chienne abattue par balles et avec elles l’inquiétude des militants de la protection animale alors que les autorités brandissent leur volonté de diminuer les cas de rage pour expliquer ces campagnes.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com