Menu

Société Publié

Le Maroc 75è dans l’indice des droits de l’enfant pour 2019

L’indice des droits de l’enfant de 2019 a classé le Maroc au dixième rang dans la région arabe et au soixante-quinzième rang mondial. L’indice est basé sur des données relatives à cinq droits : le droit à la vie, à la santé, à l’éducation, à la protection et à un environnement adapté.

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration / Ph. MAP

L’édition 2019 du KidsRights Index classe le Maroc à la 75e position mondiale en matière d’environnement et de mécanismes favorables à la protection des droits des enfants et à leur épanouissement.

Depuis 2013, le rapport mondial du Kids Rights Index classe en effet les pays engagés à améliorer les droits des enfants. Ce document est né d’une initiative de la KidsRights Foundation, en coopération avec l’Université Erasmus de Rotterdam, Erasmus School of Economics et l’Institut international d’études sociales.

Le Maroc à mi-chemin entre textes et applicabilité

Dans ce classement, le Maroc obtient le score de 0,753 sur un point, parmi les 181 Etats membres des Nations unies ayant ratifié la Convention internationale des droits des enfants (CIDE) et auxquels ce rapport s’intéresse.

Ainsi, ce classement repose sur les indicateurs de 181 Etats membres de l’ONU dans le domaine des politiques visant à garantir les droits de l’enfant et des mécanismes à leur disposition pour atteindre cet objectif. L’évaluation porte sur cinq domaines : le droit à la vie, le droit à la santé, le droit à l’éducation et le droit à la protection, ainsi que le droit à un environnement adapté aux enfants.

Dans le premier domaine, à savoir le droit à la vie, le Maroc a été classé 93e mondial, avec un score de 0,829 sur un point, tandis qu’il occupe la 92e place en matière de droit à la santé avec 0,884 point. Au niveau du droit à l’éducation, le royaume a fait moins ses preuves, se classant ainsi 109e avec 0,824 point.

Concernant le droit à la protection, plus d’efforts ont été observé, ce qui place le Maroc à la 70e avec 0,881 point. Dans le sous-indice sur l’environnement favorable, le royaume fait partie des pays occupant les places entre 85 et 93 au classement, avec 0,400 point.

La richesse des Etats ne garantit pas la protection de l’enfance

Sur le plan régional, le score global du Maroc le conduit à la 10e place parmi les pays arabes, devant la Tunisie (15e), le Qatar (30e), l’Egypte (36e), Oman (38e), le Liban (41e), la Jordanie (51e), l’Algérie (64e), les Emirats arabes unis (68e) et la Libye (73e).

Par ailleurs, ces chiffres montrent que les pays les plus pauvres n’occupent pas nécessairement les dernières places. En effet, la Thaïlande est arrivée 14e au classement mondial, le Chili 18e et Cuba 21e.

Le Japon, lui, est classé 25e, devançant le Canada (49e), le Luxembourg (54e), les Emirats Arabes Unis (68e) ou encore l’Espagne (80e). En tête du classement mondial, on retrouve l’Islande, suivie du Portugal, de la Suisse, de la Finlande et de l’Allemagne. Quant à la fin du classement, elle est occupée par le Tchad qui arrive 179e, suivie par le Sierra Leone (180e) et enfin l’Afghanistan (181e).

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com