Menu

Politique Publié

Le Polisario frappe à la porte de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe

Temps de lecture: 1'
Le représentant du Polisario en France avec la présidente de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, mercredi à Strasbourg. / Ph. DR

La parlementaire européenne suisse Liliane Maury Pasquier, présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), a reçu mercredi à Strasbourg une délégation du Front Polisario, conduite par son représentant en France, Oubbi Boucheraya Bachir.

La délégation aurait remis une lettre de Khatra Addouh, président du Conseil national du Polisario, à la présidente de l’Assemblée avant de lui «présenter un exposé détaillé sur les derniers développements de la question» du Sahara occidental, rapportent l’agence de presse du mouvement, reprise par d’autres médias pro-Polisario. L’occasion aussi d’«attirer l'attention sur les violations des droits de l’Homme des Sahraouis perpétrées par les autorités marocaines dans les villes du Sahara» et de pointer du doigt le soutien de «membres influents au Conseil de sécurité», rapportent les mêmes sources.

Pour les médias du mouvement de Brahim Ghali, «la réunion, qui s’est tenue au Conseil de l’Europe à Strasbourg, en France, marque un précédent dans l’histoire de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe». Seulement, en 2014, cette même assemblée était déjà sur le point d’adopter une résolution hostile au Maroc avant que le texte ne soit rectifié. En 2015 aussi, une résolution abordant le Sahara occidental et les droits humains a été adoptée.

L’hostilité de certains députés européens vis-à-vis du Maroc et leur soutien au Front Polisario, notamment au sein de l'APCE ne datent pas d’aujourd’hui. Rien qu’au début de ce mois d’avril, une députée du Groupe des socialistes, démocrates et verts au sein de l’APCE, profitant de l’admission du Maroc en tant que «partenaire pour la démocratie locale» du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe, a saisi l’assemblée pour s’interroger sur le dossier du Sahara. Elle a aussi demandé aux différents organes du Conseil de l’Europe de préciser la «portée territoriale» de la coopération avec le Maroc.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com