Menu

Transports Publié

Casablanca : Galère des voyageurs en transit impactés par une grève des bagagistes

Temps de lecture: 2'
Image d'illustration. / DR

Depuis plusieurs jours, des voyageurs ayant fait escale à Casablanca attendent l’arrivée de leurs bagages à l’aéroport Paris-Orly. Une grève des bagagistes à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, non déclarée aux usagers, serait à l’origine de cet incident.

«Ici à Paris, c’est la colère des voyageurs venant de tout horizon et ayant fait une escale à Casablanca», nous confie ce jeudi Zine-Eddine Azriouil, un Marocain résidant en France. «Il y a des personnes qui se sont retrouvées livrées à elles-mêmes sans rien, avec des enfants, sans aucune action de la RAM», ajoute-t-il. Bloqué depuis le 23 avril, il dit avoir «dû racheter des vêtements, du lait et des couches» pour son bébé.

«Les bagages sont bloqués à cause d’une grève de bagagistes et cela impacte toute personne faisant escale à Casablanca. Personne ne nous a informés. Quand je suis passé sur le tarmac après avoir fait escale, j’ai vu un amas de bagages comme je n’en avais jamais vu, à balancer à ras le sol dans un entrepôt.»

Zine-Eddine Azriouil

Une source au sein de la Royal Air Maroc, contactée par Yabiladi ce jeudi, a tenté de minimiser l’incident. Selon elle, «il n’y a pas beaucoup de cas», ajoutant que «ce n’est pas la RAM mais une société qui sous-traite le service des bagages». Affirmant que la grève des bagagistes «n’a pas eu d’impact sur le trafic», notre source évoque un «cas normal qui arrive dans la pratique normale des compagnies aériennes». «Il y a des bagages qui se perdent parfois et cela prend du temps pour les récupérer», déclare-t-elle.

«S’il s’agit d’un cas ou deux, il ne faut pas faire de lien avec le mouvement social. De plus, il n’y avait pas de grève au sens propre : les employés de notre partenaire ont été contactés par le gouverneur de Nouaceur et se sont mis d’accord pour ne pas mettre à exécution leurs menaces, qui n’ont jamais été exécutées», rassure-t-elle.

«S’ils avaient réellement débloqué la situation, tout le monde aurait reçu ses bagages hier soir, ce qui n’est pas le cas», rétorque Zine-Eddine Azriouil. Celui-ci précise qu’il y a «des Marocains, des Sénégalais, des Guinéens et des ressortissants du Cap Vert» qui seraient concernés. «C’est le blackout total, c’est inadmissible», dénonce-t-il. «Normalement, nos bagages devaient arriver samedi voire dimanche d’après leurs dires», déplore-t-il encore.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com