Menu

Société Publié

France : Trois ans de prison ferme pour une «fausse victime» des attentats du Bataclan

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / Ph.DR

Une «fausse victime» des attentats du 13 novembre 2015 au Bataclan à Paris, qui comparaissait, mardi, devant la justice française pour «escroquerie aggravée», a été condamné à trois ans de prison ferme. Cette personne, qui prétendait se trouver au Bataclan le 13 novembre 2015 au moment des attentats, a réussi à se faire inscrite sur la «Liste unique des victimes» établie par le parquet de Paris, ce qui lui avait ouvert des droits à l'indemnisation.

Ainsi, l'homme âgé de 29 ans était poursuivi pour avoir escroqué 77 000 euros au Fonds de garantie des victimes de terrorisme et autres infractions pénales (FGTI) entre janvier 2016 et janvier 2019. Il a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Créteil, dans la banlieue de Paris, à trois ans et demi de prison, dont six mois avec sursis, assortis d'une mise à l'épreuve de deux ans ainsi que d'obligations de soins et d'indemnisation des parties civiles, rapportent mercredi les médias français.

L'accusé encourait jusqu'à 7 ans de prison et 750 000 euros d'amende. Selon une liste établie par le FGTI, treize «fausses victimes» des attentats du 13 novembre 2015 ont été poursuivies par la justice. La dernière condamnation remonte à octobre 2018, lorsqu'une femme de 33 ans a écopé de deux ans de réclusion dont 18 mois avec sursis pour escroquerie et faux témoignage, après avoir prétendu avoir été blessée sur la terrasse du Carillon, dans le Xe arrondissement de la capitale.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com