Menu

Société Publié

France : Un hôtel partenaire de Disneyland Paris accusé de fichage ethnique et religieux

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / Ph. DR.

Une assistante du Vienna House Magic Circus, l’un des hôtels partenaire du groupe Disney, aurait dressé une liste des employés supposés faire la prière musulmane sur leur lieu de travail, sur demande de la direction de l’établissement, indique le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), qui a été saisi par les employés. Toutes les personnes fichées ont des noms à consonance africaine ou arabe. L’une des personnes fichées a fait parvenir au CCIF une copie du mail envoyé à la direction par l’assistante de la gouvernante.

Dans le courrier, qui a pour objet «prière», l’expéditrice indique le nombre de prières quotidiennes et leur durée supposée. Elle soumet également une liste des personnes qu’elle soupçonne de pratiquer leur culte sur leur lieu de travail.

Les employés se disent choqués d’avoir été fichés, de surcroît sans preuve, assurent-ils. Certains expliquent qu’ils prient chez eux et non sur leur lieu de travail. D’autres pensent avoir été fichés en raison de leur religion et leur nom à consonnance africaine et/ou maghrébine.

Le CCIF rappelle que le fichage ethnique et/ou religieux est interdit. L’article 226-19 du Code pénal prévoit en effet que le fait, hors des cas prévus par la loi, de «mettre ou de conserver, sans le consentement exprès de l’intéressé, des données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître les origines raciales ou ethniques (...) est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300 000 euros d’amende».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com