Menu

Sciences Publié

Maroc : Des dolmens en plein Sahara ?

De récentes recherches archéologiques ont permis la découverte de structures en pierre (dolmen) dans les provinces Sahariennes. Leur utilisation et datation permettent de mettre quelques points de lumière sur l’histoire et l’évolution d’une région encore peu explorée.  

Temps de lecture: 2'
Des structures en pierre ont été découvertes et étudiées dans les provinces Sahariennes./Ph.Nick Brooks et Joanne Clarke

Des travaux, récemment publiés, ont permis la découverte de centaines de structures en pierre, datant de plusieurs milliers d’années au Sahara, rapporte ce mardi, le site spécialisé Live Science. Ces structures, de part leur forme, leur possible usage et leur dispersion dans l’espace, permettent de mettre en lumière l’histoire et l’évolution d’une des régions encore si peu explorées et qui pourrait être un des berceaux de l’humanité.

Cette découverte a été rendue possible grâce aux recherches étalées sur plus de huit ans et menées par Joanne Clarke, maître de conférences à l'Université d'East Anglia (Angleterre de l'Est), et Nick Brooks, chercheur indépendant, qui publient leur ouvrage conjoint en août 2018 «L'archéologie du Sahara occidental : synthèse des travaux sur le terrain, 2002 à 2009».

Plus concrètement, ces structures sont tout d’abord découpées selon «une grande variété de manières», expliquent-ils, soulignant que certaines «ont la forme de croissants, d’autres forment des cercles, d’autres sont en lignes droites et d’autres en formes rectangulaires».

Des sépultures datant de 1 500 ans

Leur disposition et forme révèlent quant à elle des conceptions plus complexes, s’agissant parfois de sites d’une importante superficie. En effet, une des structures comprend en réalité «un mélange de lignes droites, de cercles de pierres, d'une plate-forme et de piles de roches qui forment un complexe d'environ 630 mètres de long», précisent-ils.

Des structures de pierres ont été découvertes et étudiaient dans les provinces Sahariennes./Ph.Nick Brooks et Joanne Clarke Des structures de pierres ont été découvertes et étudiées dans les provinces Sahariennes. / Ph.Nick Brooks et Joanne Clarke

L’utilisation des structures a été une tâche bien plus difficile à étudier, confient les deux chercheurs, qui révèlent tout de même la découverte de quelques artefacts pouvant être datés à l’aide d’une méthode de radiocarbone (carbone 14). A cela s’ajoute, la découverte de tumuli, qui sont un tas de terre et de pierre recouvrant une sépulture. Au nombre de deux, les structures contiennent des sépultures humaines datant d’environ 1 500 ans, poursuivent-ils.

Ces avancées permettent, en outre, de mieux cerner l’histoire et l’évolution d’une région, qui bien que connue pour être hostile à toute forme de vie, a été animée autrefois par des phases successives d’humidité et de sécheresse.

Le nombre très restreint de recherches fait que «la carte archéologique du Sahara occidental reste presque vierge en ce qui concerne la communauté internationale de la recherche archéologique, en particulier loin de la côte Atlantique», expliquent Joanne Clarke et Nick Brook, qui ont mené justement leurs excavations du côté est du mur des Sables. Cela est en partie dû à la situation sécuritaire qui «ne permet pas de travailler en toute sécurité dans les vastes zones désertiques où se trouvent les structures en pierre». Les deux chercheurs précisent que le problème n’est pas seulement posé au niveau du Sahara occidental, mais plus largement dans une grande partie de l’Afrique du Nord.

Qu'est ce qu'un dolmen ?

Un dolmen est une construction mégalithique préhistorique constituée d'une ou plusieurs grosses dalles de couverture (tables) posées sur des pierres verticales qui lui servent de pieds (les orthostates). Le tout était originellement recouvert, maintenu et protégé par un amas de pierres et de terre nommé tumulus.

Source Wikipedia

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com