Menu

Société Publié

Le travesti arrêté à Marrakech souhaite demander l’asile en Europe

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

Le travesti arrêté à Marrakech le jour du nouvel an par la police et ayant été filmé et insulté par des citoyens devant les forces de l’ordre, veut demander l'asile dans un pays européen.

Selon l’agence EFE, qui rapporte ce jeudi ses propos, Chafik L. souhaite «vivre comme bon lui plait» sans être contraint de changer sa «façon d'être».

L’agence espagnole revient sur son arrestation, dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, par la police de Marrakech. Il accuse notamment un policer d’avoir «brisé le verre de la fenêtre de sa voiture» pour le faire sortir du véhicule après avoir eu un accident de la circulation.

Il a ajouté qu'au lieu de le protéger de la «foule» présente sur place, les agents auraient pris des photos de lui qu'ils auraient «diffusées tout comme des images de ses documents personnels» ayant circulé par la suite sur les réseaux sociaux.

Originaire de la ville de Khouribga, dans le centre du pays, il vit à Marrakech depuis sept ans et travaille comme administrateur dans une clinique privée.

«Cet incident m’a beaucoup affecté, j’ai décidé de me rendre dans un pays européen respectueux de mon orientation sexuelle. De toute façon, à cet âge, je ne peux pas changer ma façon d’être», a déclaré cet homme qui a également servi dans les Forces armées royales pendant onze ans.

Chafiq affirme aussi que sa famille, qui n'était pas au courant de son orientation sexuelle «est maintenant sous le choc».

A la tête du Mouvement alternatif des libertés individuelles (MALI), Ibtissam Lachgar a confié à EFE que son organisation va aider Chafiq pour quitter le Maroc.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com