Menu

Société Publié

Diaspo #73 : Ahmed Serhani, le chauffeur de bus le plus apprécié de Londres

Ahmed Serhani est l’un des chauffeurs de bus les plus appréciés de Londres. Souriant, blagueur et au service de ses passagers, ce Marocain au tempérament attachant n’est pas un anonyme, au Maroc comme au Royaume-Uni. Portrait.

Temps de lecture: 3'
Ahmed Serhani est chauffeur de bus à Londres / Ph. DR.

Sa joie de vivre est devenue contagieuse dans les bus londoniens. Ahmed Serhani a quitté le Maroc pour s’installer au Royaume-Uni, où il conduit le bus de la route 214. Humble et souvent de bonne humeur, le chauffeur a ces traits de caractère qui ont attiré le producteur et cinéaste Joe Bloom, un de ses fidèles passagers.

Avant de se faire connaître sur les réseaux sociaux, Ahmed est arrivé à Londres après avoir quitté sa ville natale, Casablanca, pour terminer ses études en Europe. Partageant son parcours avec Yabiladi, il se rappelle notamment de sa jeunesse passée dans le quartier où il est surnommé «le photographe Hamouda».

«En grandissant, je me suis attaché à la photographie, à prendre en photo mes voisins, mes amis et ma famille», nous confie-t-il. A ce moment-là, Ahmed était étudiant à l’Université Hassan II, jusqu’à ce qu’il décide de franchir le pas pour découvrir de nouveaux horizons.

Un périple de Casablanca à Londres

«Après mes études secondaires, je voulais décrocher un diplôme en droit. Malheureusement, je n’ai pas pu terminer mes études au Maroc», nous explique Ahmed. Contrairement à nombre de jeunes de son époque, qui migraient vers l’Italie, la France ou encore l’Espagne, le jeune homme décide de traverser la Méditerranée, mais en visant de vivre à Londres.

«A ce moment-là, je rêvais de vivre à l’étranger et je voulais vraiment émigrer», se souvient-t-il sans oublier pourtant les problèmes rencontrés au début de cette nouvelle vie. «Mon anglais était très moyen quand je suis arrivé au Royaume-Uni, alors que j’avais étudié la langue au Maroc», confie-t-il encore.

Espérant terminer ses études à Londres, Ahmed Serhani s’est rendu compte de son manque de moyens financiers pour les frais universitaires. Déterminé à commencer une carrière et à gagner sa vie, il s’inscrit dans une école de commerce où il étudie pendant la journée, pour se consacrer au travail le soir dans un restaurant.

«A début, c’était difficile, d’abord parce que je ne maîtrisais pas la langue parfaitement, mais interagir avec les gens au travail m’a aidé à surmonter cela», nous indique Ahmed. Cependant, étudier et travailler en parallèle n’a pas été une tâche facile pour ce Casablancais qui a finalement quitté l’école pour décrocher un emploi à temps plein.

«Après avoir travaillé dans plusieurs secteurs, j’ai eu la possibilité d’être embauché pour la compagnie de bus londonienne», se félicite-t-il. Le transport en commun est ainsi devenu un emploi stable pour le ressortissant marocain, qui a rapidement été remarqué pour sa courtoisie, son grand cœur et son attitude amicale.

Le chauffeur de bus le plus aimé de Londres

«Travailler comme chauffeur de bus est un travail intéressant, estime Ahmed. Cela vous permet de rencontrer des habitants, des touristes, des visiteurs et des gens venus du monde entier». «J’aime mon travail et j’aime rencontrer toutes ces personnes, leur dire bonjour et leur parler», affirme-t-il joyeusement.

En effet, le chauffeur montre quotidiennement un attachement particulier pour son travail. Son histoire a attiré l’attention sur les réseaux sociaux, des chaînes de télévision britanniques et de la presse, lorsque l’homme a été nommé chauffeur de bus le plus sympathique de Londres. Joe Bloom, un de ses passagers, a réalisé un court-métrage l’érigeant en véritable protagoniste du quotidien londonien.

Ce film de six minutes intitulé «Ahmed Serhani, Un portrait» sera présenté pour la première fois au London Transport Museum en 2019, selon la BBC qui a publié une vidéo sur le chauffeur de bus marocain.

La renommée d’Ahmed ne s’est pas arrêtée là, car le maire de Londres, Sadiq Khan, a partagé cette vidéo sur son compte Twitter écrivant ainsi : «Prendre le bus 214 ? Recherchez le ‘meilleur chauffeur le plus sympathique’ de Londres – Ahmed Serhani – dont l’histoire a été racontée cette semaine sur BBC London News – et qui sera bientôt présentée au London Transport Museum».

«Je suis devenu célèbre à Londres grâce à mes passagers», nous déclare humblement Ahmed. «Après avoir pris l’autobus 214 et vu comment je me comporte avec mes clients, ces derniers se souviennent de moi et en parlent autour d’eux (…) Les médias sociaux jouent aussi un rôle, bien sûr».

En plus des réseaux sociaux, le travail et l’attitude de Ahmed Serhani ont été appréciés par l’entreprise pour laquelle il travaille. L’homme a reçu des lettres de félicitations et plusieurs certificats de la part de la compagnie.

L’espoir de vivre aux côtés de sa famille

Malgré sa renommée, Ahmed Serhani sent que beaucoup de personnes lui manquent à Londres, à commencer par son épouse qui vit toujours au Maroc. «Ma femme et mon fils vivent au Maroc, faute de dossier complet», fait-il remarquer.

En effet, son épouse devra passer des examens de qualification linguistique en anglais pour pouvoir le rejoindre à Londres. «Je ne peux pas vivre sans ma femme et mon fils à mes côtés», a-t-il expliqué. «C’est difficile d’être séparé de ma famille mais je n’abandonne pas, je fais de mon mieux pour réussir et je travaille dur pour subvenir à leurs besoins», soutient-il en gardant espoir en l’avenir.

Ahmed Serhani considère justement son travail comme un bon catalyseur lui permettant de dépasser les différentes épreuves de la vie. Pour lui, être chauffeur de bus, c’est aussi faire en sorte que les gens autour de lui passent une bonne journée. Tout simplement.

Article modifié le 2019.01.05 à 16h18

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com