Menu

Politique Publié

Brahim Ghali saisit Guterres au sujet des mines «terrestres marocaines» au Sahara

Temps de lecture: 1'
Image d'illustration. / DR

Le Front Polisario ne rate aucune occasion pour adresser ses lettres au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. Mardi, l’agence de presse du mouvement a annoncé que le secrétaire général du Polisario, Brahim Ghali a adressé une nouvelle lettre au secrétaire général des Nations unies lui demandant le «déminage» du territoire situé à l’ouest du Mur des sables.

Dans sa missive, le patron du Polisario évoque des «mines qui menacent la vie de Sahraouis» et appelle le secrétaire général de l’ONU à «intervenir pour accélérer le déminage» de ces «restes d’explosifs de guerre qui constituent une menace quotidienne pour la vie des Sahraouis et de leurs propriétés».

L’agence presse explique, de son côté, que les Sahraouis se déplacent, pendant la saison pluviale, vers «des terres proches du Mur des sables», ce qui reste «malheureusement accompagné» d’incidents «tragiques». Elle rappelle l’explosion, vendredi 14 décembre, de deux mines «terrestres marocaines», provoquant «la mort d’un Sahraoui et des blessures graves pour un deuxième».

Brahim Ghali n’a pas raté l’occasion pour demander également à Antonio Guterres «d’imposer des mesures et de faire pression sur le Maroc pour qu’il procède au déminage du territoire». Il accuse même le Maroc de «remplacer les mines emportées par les inondations».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate