Menu

Politique Publié

Economie : El Othmani dit tout sur le climat des affaires au Maroc

Intervenant lundi devant les députés à la Chambre des représentants, le chef du gouvernement a abordé le climat des affaires au Maroc, la situation économique ainsi que les réformes entreprises par l’exécutif. L’occasion de rappeler l’amélioration du classement du Maroc dans le «Doing Business» établi par la Banque mondiale.

Temps de lecture: 2'
Le chef du gouvernement Saadeddine El Othmani à la Chambre des représentants. / Ph. DR

Devant les députés de la nation à la Chambre des représentants, le chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani a abordé lundi la situation économique du Maroc ainsi que le climat des affaires.

Lors de la séance mensuelle à la Chambre basse, le chef de l’exécutif a tenu à démentir «toutes les rumeurs selon lesquelles le Maroc serait en crise, les investissements en déclin et l’économie nationale menacée».

Cité par le média de son parti, El Othmani a affirmé qu’il ne s’agit que «d’allégations et de rumeurs sans fondement», soulignant que «tous les indicateurs économiques sans exception sont positifs et en hausse au Maroc». «Ce qui est dit à cet égard ne reflète pas la réalité», a-t-il rassuré.

Le chef du gouvernement a également abordé le climat des affaires, estimant que les réformes constituent «un enjeu important».

«L’amélioration du climat des affaires montre que le Maroc est déjà sur la bonne voie et qu’il a désormais beaucoup de choses dont il faut être fier. Nous avons beaucoup de problèmes et de défis, mais en contrepartie, nous avons beaucoup de points positifs non seulement sous ce gouvernement, mais également au cours des dernières décennies, en particulier ces dernières années.»

Saâdeddine El Othmani

«Les progrès importants» réalisés par le Maroc ne sont pas «une coïncidence»

Pour appuyer ses dires, le chef de l’exécutif a cité le rapport de la Banque mondiale «Doing Business», rappelant que les progrès «importants réalisés par le Maroc cette année constituent un saut qualitatif dont nous sommes fiers». Il a rappelé que le Maroc a gagné 9 places par rapport à une année auparavant, passant de la 69e place au 60e rang sur 190 pays.

Déclarant que «les progrès importants que le Maroc a réalisés dans le domaine des affaires ne sont pas une coïncidence», El Othmani a rappelé «l’objectif ambitieux de permettre au Maroc d’intégrer la liste des 50 plus grandes économies en termes de climat des affaires en 2021».

«Le gouvernement travaillera d’arrache-pied pour atteindre cet objectif par l’introduction de plusieurs réformes structurelles en faveur de l’entreprise marocaine et d’une qualité globale conforme aux meilleures pratiques internationales», a-t-il dit, en annonçant une série de mesures que le gouvernement compte mettre en place.

Ainsi, El Othmani s’est engagé à simplifier et à numériser les procédures administratives, à moderniser les systèmes de travail juridique et législatif, à établir et à généraliser les guichets uniques et à améliorer les services.

Et le chef du gouvernement d’annoncer, entre autres, que le Comité national de l’environnement des affaires se penchera dans les prochains mois sur la mise en œuvre des réformes programmées dans la deuxième partie du plan d’action pluriannuel 2018-2021.

«L’amélioration du classement du Maroc dans l’indice Doing Business de la Banque mondiale n’est pas une fin en soi, mais les réformes associées et les pratiques efficaces seront généralisées sur l’ensemble du royaume», conclut-il.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate