Menu

Société Publié

Pays-Bas : Une église officie depuis un mois pour empêcher l’arrestation de demandeurs d’asile

Temps de lecture: 1'
L'église Bethel à La Haye / Ph. DR.

A La Haye, l’église protestante de Bethel est en office religieux continu depuis le 25 octobre dernier, afin d’éviter l’expulsion d’une famille arménienne. Aux Pays-Bas, l’Etat n’a pas le droit d’intervenir dans des lieux de culte durant les offices, ce qui protège en ce moment les concernés. Selon Franceinfo, ces derniers vivent à La Haye depuis neuf ans. Militant politique menacé de mort en Arménie, le père avait fait une demande d’asile aux Pays-Bas.

Après sept ans de procédure, la justice lui a accordé son statut mais l’exécutif néerlandais a fait appel. L’homme a alors postulé pour le programme «Children’s Pardon», qui permet à des familles d’obtenir un permis de séjour sur la base d’un séjour de cinq ans, mais en vain.

La famille a donc été sommée de quitter le territoire, avant de trouver refuge dans cette église. Un responsable du lieu de culte indique que l’église Bethel ne prévoit pas de mettre fin aux offices tant que les concernés seront menacés d’expulsion. Auprès du HuffPost, Derk Stiegman, pasteur et coordinateur central du lieu, souligne que cette solution a été choisie «pour créer la possibilité d’avoir une discussion sincère avec les autorités nationales, afin de trouver une solution humaine pour les enfants réfugiés victimes de la législation».

La famille bénéficie désormais d’un élan de solidarité plus élargi. «Au début, on était un petit cercle, mais l’Eglise nationale a eu vent de l’histoire et a décidé de nous soutenir, explique-t-il. Désormais, il y a plus de 400 pasteurs venus de tous les pays qui viennent nous aider pour cet office continu». Pour subvenir aux besoins de la famille, Derk Stiegman ajoute que l’église reçoit «de nombreuses aides volontaire».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com