Menu

Finance Publié

Maroc : La Banque centrale populaire lorgne quatre pays africains

Temps de lecture: 1'
Kamal Mokdad, DG de la BCP en charge de l’International, et Jean-Pierre Levayer, DG de BPCE International. / Ph. Challenge

La Banque centrale populaire (BCP) prévoit d’acquérir des banques dans au moins quatre pays africains dans le but de doubler la contribution du revenu de la région, indique le média américain Bloomberg.

Le groupe s’inscrit dans la même lignée que BMCE Bank et Attijariwafa Bank, qui se sont développées en Afrique subsaharienne au cours de la dernière décennie pour capitaliser sur les liens commerciaux en croissance et rechercher de nouvelles opportunités de croissance en dehors du marché intérieur. La BCP est déjà présente sur 14 marchés africains, après l’acquisition de la Banque des Mascareignes cette semaine à Maurice.

Elle veut tirer 30% de ses revenus de l’Afrique en deux ans, contre 18% l’année dernière, a déclaré le co-directeur général Kamal Mokdad ce mercredi lors d’une interview à Ebene, au sud de Port Louis, la capitale mauricienne. «Nous sommes à la recherche d’opportunités à moyen terme au Kenya, au Rwanda, au Ghana et en Tanzanie», a ajouté Kamal Mokdad. «Nous sommes sur la bonne voie pour atteindre 30% des revenus de l’Afrique d’ici 2020.»

La banque marocaine fera de Maurice la plaque tournante reliant l’Asie à l’Afrique afin de tirer parti des investissements croissants de pays tels que la Chine et l’Inde sur le continent, a annoncé hier le groupe.

La Banque des Mascareignes faisait auparavant partie du Groupe BPCE, dont le siège est à Paris. La Banque centrale populaire prévoit de conclure le rachat des autres activités africaines de BPCE d’ici à la fin du premier semestre de 2019, a déclaré Kamal Mokdad.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com