Menu

Société Publié

Associé au Zeencoin, le Dr Tazi prend ses distances avec le projet sulfureux [Mise à jour]

Présenté en tête d’affiche des projets développés grâce au Zeencoin (cryptomonnaie devenue Zynecoin), l’application Hayat devrait être opérationnelle très prochainement. Son créateur n’est autre que le fameux docteur El Hassan Tazi, qui était également conseiller pour le Zeencoin, jusqu’à la publication de cet article. 

Temps de lecture: 3'
DR

La polémique autour du Zeencoin (ou Zynecoin) ne cesse de prendre de l’ampleur. Pourtant, un des projets phares derrière le Zeencoin vient d’être annoncé. Il s’agit de l’application Hayat, qui prétend «révolutionner le transport ambulancier, d’abord au Maroc, ensuite dans l’Afrique».

En effet, un des fondateurs du Zeencoin, Karim Benabdelkader annonçait en grande pompe que «la dernière version de l’application est quasiment finalisée». Et qu’il ne serait plus question que de quelques petits détails, pour qu’elle soit présentée «aux autorités, aux professionnels de la santé et à la presse, avant son déploiement au grand publique».  

L’application «est un des chantiers phare du Zeen et de son ICO», a-t-il souligné, remerciant tous les acquéreurs de Zeen (187 selon le fondateur) et tout particulièrement «le docteur El Hassan Tazi et son équipe sans qui rien n’aurait été possible».

Le docteur Tazi «conseiller spécialisé» pour le Zeencoin

Le célèbre chirurgien plasticien, avec plus de 27 ans d’expérience, El Hassan Tazi est «derrière l’idée de cette application et (les) a sollicité pour sa création», nous expliquait Karim Benabdelkader.

Ce partenariat, avec un des gestionnaires du SAMU de Casablanca est fièrement affiché sur le site web du Zeencoin, sur lequel apparait le logo du SAMU et de Casablanca Finance City entre autres. D’ailleurs, le docteur Tazi y est présenté comme étant un des «conseillers spécialisés» et consultant pour le projet HAYAT.

Un étrange partenariat, vu la polémique autour du Zeencoin. Contacté par Yabiladi, le docteur Tazi n’a pas souhaité s’exprimer sur l’affaire, attendant la sortie officielle de l’application, car pour l’instant il n’y a rien de concrêt, que des dires, insiste-t-il.

De plus, sur le fameux livre blanc du Zeencoin, une révolution de taille est mise en avant :  Il sera possible de payer en zeen ou en dirhams sur l’application. Pourtant, l’utilisation de cryptomonnaie au Maroc est strictement interdite. Une législation sur laquelle, les porteurs du projet expliquent qu’un «pressing sera fait dans le but de faire évoluer la législation».

Mossaab Tazi, administrateur de la Holding ?

Par ailleurs, un autre membre de la famille apparait comme étant un des membres clé de l’équipe du Zeencoin. Il s’agit de Mossaab Tazi, le fils du docteur Tazi. Il est «l’administrateur de la Holding au Luxembourg et du fond d’investissement au Maroc», pour l’ICO qui doit encore voir le jour, selon le site officiel zeencoin.ico.

Holding qui devrait finalement voir le jour à Paris le 10 septembre, nous confiait Karim Benabdelkader. Selon un proche de la famille Tazi la mise en place de la holding est toujours d’actualité. D’ailleurs, ce lundi, «le dossier a été déposé auprès des avocats et des professionnels du secteur en France», soulignant que «tout est légal».

Cependant, après les révélations de Yabiladi, il s’avère que le porteur du projet du Zeencoin, Karim Benabdelkader ne peut gérer ni directement, ni indirectement, une entreprise en France, durant 15 ans. Pourtant, notre interlocuteur, explique que sur les papiers «Karim n’est pas fondateur» et qu’il ne serait qu’un membre de l’équipe. Une étrange affirmation alors que le site zeencoin.io affiche toujours le contraire.

Pour rappel, Karim Benabdelkader nous expliquait que le Zeencoin était un produit développé par la société basée à Marrakech, Applinum, dont il est un des deux associés et que nous avons pu vérifier auprès de l’OMPIC. Pourtant là aussi, le proche de la famille Tazi dément le lien avec Applinum qui «n’a participé qu’au développement». Or la marque Zeencoin a été déposée au Maroc par la société Applinum.

Ces versions contradictoires au sein de l’équipe en charge du lancement de cette ICO démontrent une certaine panique entre les partenaires/associés suite à nos révélations. L’entourage du docteur Tazi a contacté Yabiladi pour s’informer du sérieux des informations sur la condamnation de Karim Benabdelkader à la faillite personnelle pour une durée de 15 ans par le tribunal de commerce de Dijon. L’inquiétude semble avoir gagné le docteur Tazi. Mais craint-il de s’être associé, lui et son fils, dans un projet non sérieux qui sent l’arnaque ou bien a-t-il peut d’écorner son image de chirurgien esthétique au Maroc ? 

Le Dr Tazi prend ses distances avec le projet Zeencoin

Suite à notre article, le Dr Tazi a réfuté toute responsabilité dans le projet Zeencoin. Il réaffirme son rôle de simple consultant tout en attendant de voir la concrétisation de l’ICO.

Cependant, il nous informe que son image ne doit plus être associée à ce projet. Il a donc exigé auprès de Karim Benabdelkader la suppression de sa photo et des références le concernant sur le site zeencoin.io.

Tard dans la soirée, nous avons pu constater la suppression du lien vers la page le mentionnant. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com