Menu

Politique Publié

S’alignant sur les décisions de Trump, le Maroc bloque ses transactions financières avec l’Iran

Temps de lecture: 1'
Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale / Ph. DR.

Après de nouvelles sanctions économiques américaines contre l’Iran, le ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale (MAECI) notifie une nouvelle mesure, rapporte L’Economiste. S’adressant ainsi au Groupement professionnel des banques marocaines (GPBM), la diplomatie marocaine demande le blocage des «transactions financières et des importations de matières premières» depuis l’Iran.

Le média précise que cette décision concerne également «les importations de tapis d’origine iranienne». Cette décision fait suite aux nouvelles sanctions économiques décidées par les Etats-Unis, après leur retrait de l’accord sur le nucléaire iranien. Cette mesure s’explique notamment par l’expiration, depuis le 6 août, du délai de 90 jours accordé par Washington à Téhéran pour «cesser tout comportement dangereux pour la sécurité internationale».

Le lendemain de la fin du délais accordé, Donald Trump avait averti que tout pays «faisant du business avec l’Iran ne pourra pas le faire avec les Etats-Unis». La décision du Maroc a également été précédée d’une communication de l’ambassade des Etats-Unis à Rabat concernant ces sanctions économiques.

Pour rappel, les relations entre Rabat et Téhéran ont été rompues le 1er mai dernier, lorsque la diplomatie marocaine avait accusé l’Iran d’«armer, de financer et d’entraîner le Front Polisario à travers le mouvement chiite libanais Hezbollah». 

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com