En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez Politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X


Société Publié

France : 2017 aura été moins propice aux naturalisations

Temps de lecture: 1'
Ph. Alain Jocard (AFP)

La Direction générale des étrangers en France (DGEF), qui travaille sous l’autorité du ministère de l’Intérieur, a publié mardi 12 juin ses statistiques annuelles, rapporte Libération.

Une première estimation des chiffres pour 2017, rendue publique en janvier dernier, faisait état d’une hausse de 11% des visas délivrés par rapport à 2016. «Une progression qui s’explique, d’abord, par une hausse des demandes de visas touristiques, notamment émanant de ressortissants chinois (+18,7% de visas délivrés à des Chinois en 2017)», précise Libération.

Le nombre de visas professionnels a également augmenté par rapport à 2016 : +18,4%. Le quotidien note par ailleurs que les étudiants étrangers n’ont jamais été si nombreux : +6,6%, avec 78 478 premiers titres de séjour délivrés en 2017, contre 73 644 en 2016.

Globalement, l’année 2017 a connu une augmentation de 19% (par rapport à 2016) des demandes de titres de réfugiés et de bénéficiaires de la protection subsidiaire (lorsqu’une personne ne correspond pas aux critères de l’asile mais doit tout de même être protégée quelque temps).

De plus, le nombre de personnes qui ont obtenu un statut (asile ou protection subsidiaire), par rapport au nombre de personnes qui l’ont demandé, a augmenté de 20,6%. «Mais, en proportion, les personnes qui ont demandé une protection ont eu moins de chances de l’obtenir qu’en 2016 : l’année dernière, sur 85 726 demandes, 26 499 ont été acceptées, contre 31 964 dossiers acceptés pour 100 755 demandes en 2017», poursuit le journal.

La DGEF note enfin que l’année 2017 a été moins propice aux naturalisations qu’en 2016, avec une baisse de 4,1%.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com