Menu

Sport Publié

Mondial 2026 : Trump monte d’un cran dans son opération de pression

Temps de lecture: 1'
DR

Le président américain intervient de plus en plus directement auprès des chefs d’Etats africains, concernant l’organisation de la Coupe du monde en 2026. En effet, Donald Trump a une nouvelle fois appelé à soutenir la candidature nord-américaine, à l’occasion de sa rencontre avec le président nigérian Muhammadu Buhari, premier chef d’Etat africain à être invité à la Maison Blanche.

Lors de cette rencontre tenue lundi, Trump a exprimé son espoir que «tous les pays d’Afrique et du monde» soutiennent l’organisation la Coupe du monde 2026 des Etats-Unis avec le Canada et le Mexique. Le seul concurrent est le Maroc, au moment où 207 nations de la Fédération mondiale FIFA sont éligibles à voter.

«Les fédération de football membres de la Confédération Africaine (CAF) avaient déclaré à plusieurs reprises qu’elles voulaient voter pour le Maroc. Plusieurs pays européens sont également susceptibles de voter pour le pays Nord-Africain. La majorité simple est suffisante pour gagner», rappelle de son côté le site allemand Sport1.

Ce dernier souligne que Trump avait déjà commenté sur Twitter les soutiens aux pays candidats à organiser le Mondial en 2026. Il avait notamment déclaré que c’était «une honte si les pays [soutenus par les Etats-Unis] faisaient pression contre la candidature du pays».

Selon les statuts de la FIFA, l’ingérence du pouvoir politique dans les affaires d’organisation du Mondial est interdite, souligne Sport1 qui indique que «plusieurs fédérations de football ont déjà été sanctionnées à cause de cela». Pour le moment, la FIFA n’a pas encore explicitement réagi à «la menace au moins indirecte de Trump sur des conséquences politiques contre les pays ne votant pas pour son pays», conclut le média.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com