En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez Politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X


Société Publié

Espagne : Des sympathisants d’extrême droite accusés d’incitation à la haine contre les musulmans

Temps de lecture: 1'
Des sympathisants d’extrême droite auraient collé des autocollants au sein du lieu de culte frappés de plusieurs messages racistes. DR

Le tribunal d’instruction n°21 de Barcelone accuse sept militants et sympathisants du parti politique d’extrême droite Democracia Nacional, dont son responsable régional en Catalogne, d’incitation à la haine envers les musulmans, indique El Mundo.

Dans sa plainte présentée par le Service des délits contre la haine et la discrimination, rattaché au parquet de Barcelone, le tribunal accuse les mis en cause d’être les auteurs présumés de «plusieurs actions hostiles envers le collectif musulman du quartier de Nou Barris de Barcelone». Il indique par ailleurs qu’ils auraient «profité d’un rassemblement de plusieurs habitants contre l’ouverture prochaine d’un centre islamique dans le quartier».  

Le procureur, Miguel Ángel Aguilar considère que les prévenus «ont profité [de ce rassemblement] pour manipuler politiquement les participants, avec la ferme intention d’augmenter la fréquence et l’intensité des protestations et ainsi générer un sentiment de haine et d’hostilité contre les musulmans». L’avocat général estime également qu’ils ont cherché à «intimider la communauté islamique du quartier pour qu’elle n’ouvre pas ce centre de culte, allant ainsi à l’encontre du libre et légitime exercice du droit constitutionnel relatif à la liberté religieuse».

De plus, ces sympathisants d’extrême droite auraient collé des autocollants au sein du lieu de culte frappés de plusieurs messages à caractère raciste, tels que «Non à la mosquée», «Cette terre est la nôtre et nous la défendrons» ou encore «l’Espagne est chrétienne, pas musulmane». Ils auraient lancé «de la peinture de couleur rouge (simulant du sang) à plusieurs occasions sur les cadenas des portes, ce qui les a ainsi rendes inutilisables», a encore précisé le parquet.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com