En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X


Technologie Publié

Développement des TIC : Le Maroc régresse dans le classement de l’IUT

Dans le classement de l’Union internationale des télécommunications, le Maroc perd deux places par rapport à l’édition précédente. Il récolte également un score moyen à l’échelle de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA).

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration. DR

Alors que le Maroc était sur la bonne voie en matière de développement des technologies de l’information et de la communication (TIC), il régresse de deux places dans l’édition 2017 du rapport «Mesurer la société de l’information».

Elaboré par l’Union internationale des télécommunications (UIT), ce document permet de jauger les récents développements dans le domaine des TIC dans 176 pays. A travers son indice de développement des TIC (IDI), le document de l’agence onusienne évalue la manière dont ces Etats utilisent ces technologies et les perspectives d’amélioration.

Ainsi, le Maroc se classe à la 100e place, alors qu’il était 98e l’an dernier. Il se voit attribuer un score de 4,77, contre 4,57 en 2016. La Tunisie occupe la 99e place, juste devant son voisin marocain, avec un score de 4,70, tandis que les Philippes arrivent juste derrière, à la 101e place, récoltant un score de 4,52.

10e dans la région arabe

Sur le front de l’accès aux TIC, le royaume se taille la 82e place avec un score de 6,06, derrière la Jordanie (6,03) et devant les Maldives (6,22). En matière de recours aux TIC, le Maroc est 100e avec un score de 3,68, derrière les Philippines (3,70) et devant Sainte-Lucie (3,68), petit Etat insulaire à l’est des Caraïbes. Enfin, en termes d’outils qui favorisent l’accès aux TIC, le royaume est 126e (4,35), devant la Syrie (4,28) et derrière la Ghana (4,43).

A l’échelle régionale, le Maroc se positionne à la 10e place, entre la Tunisie et l’Algérie, celle-ci étant classée 102e mondiale avec un score de 4,67. Bahreïn (31e mondial / 7,60), le Qatar (39e / 7,21) et les Emirats arabes unis (40e / 7,21) occupent respectivement la première, deuxième et troisième marche du podium régional. En revanche, la Mauritanie (151e / 2,26), Djibouti (158e / 1,98) et les Comores (164e / 1,82) ferment la marche.

Au niveau international, l’Islande (8,98), la Corée du Sud (8,85) et la Suisse (8,74) recueillent les trois premières places du classement, quand le Tchad (1,06), la République centrafricaine (0,89) et l’Erythrée (0,96) obtiennent les trois dernières.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com