En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Religion Publié

Annulation du congrès sur les des minorités religieuses ? Jaouad El Hamidy dément

Les minorités religieuses au Maroc ont annoncé leur congrès le 18 novembre à Rabat. Or, Hespress avait annoncé samedi que ce congrès, qui constituait une première au Maroc avait été annulé, préconisant un manque de clarté entre les particpants. Une information démentie par Jaouad El Hamidy, président du Comité marocain des minorités religieuses. Détails. 

Les minorités religieuses au Maroc organisent un congrès le 18 novembre à Rabat sous le thème : «La liberté de conscience et de croyance entre la controverse de la reconnaissance et le vivre ensemble»./DR

Alors que les minorités religieuses au Maroc organisent un congrès le 18 novembre à Rabat sous le thème : «La liberté de conscience et de croyance entre la controverse de la reconnaissance et le vivre ensemble». Nos confrères du site d'information Hespress, ont annoncé samedi que le congrès a été annulé car «des Marocains représentants des adeptes du christianisme, des Baha’ie se seraient retirés faute de visibilité, au moment où les autorités marocaines demeurent préoccupées».

Joint par téléphone, Jaouad El Hamidy, président du Comité marocain des minorités religieuses  qui organise le congrès, a infirmé l’information, la qualifiant de «fausse et sans aucun fondement». «Les participants à la conférence ne nous ont pas fait part de leur retrait», a-t-il enchaîné, ajoutant que «Hespress parlait du retrait de la coordination», souligant que les organsiateurs ne se coordonnaient pas avec les groupes. «Y a-t-il quelqu'un au Maroc qui peut parler au nom de tous les chrétiens marocains ? Seul le pape peut les représenter, et il est hors du sol marocain», a-t-il affirmé.

Pour Jaouad El Hamidy, ces nouvelles visent à «perturber et cibler notre crédibilité, sur les ordres de certains acteurs qui nous connaissent et que nous connaissons». Il assure que les préparatifs sont toujours en cours, et que «la loi ne parle pas d’obtention de licence, et nous ne ferons qu’informer, sinon nous enfreindrons la loi», a-t-il confié.

Des Chrétiens et des Baha’ie participent à titre personnel

De son côté, Jaouad Mabrouki, converti au Bahaisme a nié s'être retiré de la conférence. Joint par Yabiladi, il déclaire : «Je n'ai pas renoncé à participer en tant que représentant des baha'ie, j’ai simplement demandé aux organisateurs de suivre et respecter les procédures légales afin d’organiser légalement le congrès.» Jaouad Mabrouki devrait donc assister au congrès à titre personnel, précisant qu'il ne fait plus parti du bureau de liaison.

Mohamed Said, Marocain de confession chrétienne a affirmé que l’information de l'annulation «n’a ni queue ni tête». Il tient à préciser : «j'assisterai à la conférence, je ne suis pas membre de la coordination des chrétiens mais je participerai à titre personnel».

«Je suis en contact avec les organisateurs et il n'y a pas d'annulation, les choses vont dans le bon sens.»

Pour rappel, le congrès du 18 novembre est une première ouverture en direction des minorités religieuses au Maroc.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com