Société Publié

Chen Zrihan, cette juive marocaine introduite clandestinement en Israël pour rejoindre l'armée

Une émission de télévision israélienne a réussi à introduire clandestinement en Israël une marocaine de confession juive depuis le Maroc. Aujourd’hui âgée 19 ans, Chen Zrihan a rejoint l’Armée d’Israël.

Temps de lecture: 2'
Aujourd’hui âgée 19 ans, Chen Zrihan a rejoint l’Armée de défense d’Israël. / DR

L’histoire atypique d’une jeune juive marocaine âgée de 19 ans, ayant réussi à s’introduire en Israël depuis le Maroc afin de faire partie de Tsahal, l’Armée israélienne, a récemment été révélée par le quotidien Yediot, basé à Tel-Aviv.

Chen Zrihan a été introduite clandestinement en Israël en compagnie de sa sœur Yasmine, et de sa mère Najat, depuis Casablanca. Leur mère a réussi à échapper avec ses deux filles à un mari devenu violent après avoir appris la judaïté de son épouse et de ses belles-filles. C’est par le biais de l’émission de télévision «Perdus», animée par une actrice israélienne, que les trois femmes sont parvenues s’introduire sur le sol israélien.

Prendre les armes pour Israël

Après trois années de recherches, la famille de Chen Zrihan en Israël a finalement réussi à la retrouver, elle, sa sœur et leur mère. «J’écoutais des chansons israéliennes en secret. Mon plus grand rêve, c’était de faire partie de l’Armée de défense israélienne», confie la jeune femme au journal.

A 19 ans, elle vient de finir sa première formation au sein de l'armée et attend d’être nommée à une fonction militaire. «Il n’y a rien que je désirais plus dans la vie que de rejoindre le Tsahal», insiste Chen. «Mon jour d’initiation a été le jour le plus heureux de ma vie. C'est un rêve devenu réalité pour moi. Au Maroc, tout le monde connaît l’armée israélienne et j’ai toujours su que je voulais en faire partie. Ma mère est également fière de moi», dit-elle.

Elle se souvient de ses premiers jours en Israël : «C’était une culture qui m'était étrangère, d’autant que ma méconnaissance de l’hébreu ne faisait qu’accentuer la difficulté.»

Déterminée à s’intégrer, elle a réussi à apprendre la langue hébraïque. «Aujourd’hui je me sens israélienne», a-t-elle dit à Yediot en hébreu. «Chaque jour, j’en apprends davantage sur la culture israélienne, sur la manière de m’intégrer dans la société. L’armée nous aide énormément en nous offrant des outils afin de nous permettre de mieux nous intégrer.»

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com