Menu

Société Publié

La côte casablancaise redessinée par la firme canadienne Lemay [Photos]

Temps de lecture: 1'
La côte casablancaise redessinée par la firme canadienne Lemay. / Ph. Lemay
La côte casablancaise redessinée par la firme canadienne Lemay. / Ph. Lemay
La côte casablancaise redessinée par la firme canadienne Lemay. / Ph. Lemay
La côte casablancaise redessinée par la firme canadienne Lemay. / Ph. Lemay
La côte casablancaise redessinée par la firme canadienne Lemay. / Ph. Lemay
La côte casablancaise redessinée par la firme canadienne Lemay. / Ph. Lemay

En décembre 2016, le roi Mohammed VI lançait les travaux de réaménagement de la corniche de Ain Diab. La firme québécoise d’architectes Lemay avait remporté le concours international d’aménagement de la promenade de bord de mer (lancé en avril 2016,ndlr). Entretemps le bureau d’architectes a travaillé d’arrache pied pendant deux mois pour préparer une proposition inspirée du jardin islamique traditionnel avant la clôture du concours. Leur idée leur a valu de gagner le projet, rappelle La Presse.

La firme québécoise a redessiné deux corniches (voir diapo photos via Archdialy) : celle bétonnée d’El Hank (près de la mosquée Hassan II) et celle d’Ain Diab. Cette dernière mobilisera un investissement de l’ordre de 100 millions de dirhams (hors voiries et parkings) pour mettre en valeur la promenade du boulevard de la corniche et l’aménagement du boulevard «Océan Atlantique». L’ensemble du projet englobe la corniche d’Ain Sebaa, Mohammedia, Dar Bouazza, El Hank pour un coût de 700 millions de dirhams. 

Les plans de réaménagement de la corniche d'Ain Diab et El Hank. / Ph. LemayLes plans de réaménagement de la corniche d'Ain Diab et El Hank. / Ph. Lemay

« On aime les concours où on est capables de mettre en oeuvre l'ensemble de nos spécialités de façon intégrée», avait déclaré Louis T. Lemay, président de la firme d’architectes canadiens, avant de remporter le concours. «Cet aménagement traditionnel se caractérise par une composition en gradins, qui s'échelonne de haut en bas de l'étage d'ombre à l'étage des fleurs, puis à l'étage de l'eau», décrit La Presse. A plusieurs endroits des passages qui forment des petites places permettent de communiquer la ville et le bord de mer. Et la vue sur la mer n’est pas obstruée par les constructions qui se fondent dans l’aménagement. La première phase de réalisation devrait être finie en décembre 2017 et le reste sera effectué en 2018.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com