Menu

Politique Publié

Pays-Bas : Khadija Arib réélue à la tête de la chambre basse du parlement

Temps de lecture: 1'
La Néerlandaise d'origine marocaine, Khadija Arib est la présidente de la chambre basse depuis janvier 2016. / Ph. Reuters

Les membres de la seconde chambre des Etats généraux, la chambre basse du Parlement néerlandais, ont approuvé à l’unanimité la reconduction de la Néerlandaise d'origine marocaine, Khadija Arib à son poste de présidente de la chambre basse. A en croire le site émirati 24, la Maroco-néerlandaise était l'unique candidate à sa propre succession au lendemain des récentes élections parlementaires. La même source qualifie aussi le vote à l’unanimité d’une «première très rare» et rappelle que le dernier vote en date avait eu lieu en 2002.

Khadija Arib avait accédé au poste de présidente de la seconde chambre des Etats généraux en janvier 2016 suite à la démission d’Anouchka Van Mittenburg. Elle y assurait l'intérim depuis le 12 décembre de la même année. Désormais, la première femme musulmane à devenir présidente de la chambre basse occupera le perchoir de la seconde chambre jusqu'aux prochaines élections parlementaires prévues en mars 2021.

Née le 10 octobre 1960 à Tissasfa-Hédami dans l'ancienne région Chaouia-Ouardigha, près de Settat, Khadija Arbi avait immigré en 1975 aux Pays-Bas alors qu’elle n’avait que 15 ans. Après des études en sociologie à l’Université d’Amsterdam, elle a intégré les rangs du Parti travailliste (Partij van de Arbeid, abrégé en PvdA) avant de décrocher un siège au parlement pour un premier mandat (19 mai 1998 au 29 novembre 2006). Elle est aussi députée parlementaire depuis le 1er mars 2007.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate