Menu

Transports   Publié

MRE vs GNV : Nouveaux témoignages et nouvelle vidéo d’un voyage « infernal »

Les photos et les vidéos parvenues à notre rédaction font état de conditions déplorables d’une traversée censée se passer dans de bien meilleures conditions. Retour sur le voyage infernal de plusieurs Marocains résidant à l'étranger (MRE) à bord d’un ferry du transporteur italien Grandi Navi Veloci (GNV) reliant Tanger à Sète via Barcelone, à travers le regard de Sonia et Saida.

Temps de lecture: 3'
Des voyageurs qui dorment à même le sol. / Saida

La mésaventure de plusieurs Marocains résidant à l’étranger (MRE) à bord d’un ferry italien Grandi Navi Veloci (GNV) reliant Tanger à Sète via Barcelone continue de susciter le scandale. De nouveaux témoignages nous sont parvenus par deux autres MRE qui ont voyagé depuis samedi dernier entre Tanger et Sète, où elles sont finalement arrivées lundi 29 août.

Sonia, une MRE d’Italie nous confie mardi soir que «ce n'est pas la première fois» qu’elle voyage à bord d’un bateau du transporteur italien pour regagner son pays d’origine. «Il n’y a que cette compagnie qui fait la traversée Tanger-Sète et nous sommes obligés de la prendre par défaut», nous indique-t-elle.

Pourquoi cette traversée aurait pris plus de temps que prévu ? Une question que nous avons posée aux services de la compagnie italienne de transport par mail, sans réponse. Sonia semble toutefois en connaître la raison : selon elle, il n’y avait qu’«un moteur sur trois qui marchait et le ferry naviguait à 15 km par heure, ce qui est vraiment très lent».

GNV aurait programmé «le SNAV Sardegna» à la place d’un autre ferry, croit-elle également savoir. Or, le premier ne serait «pas adapté aux longs trajets». Preuve en est qu’un autre bateau GNV, parti du port de la ville du Détroit à 16 heures, serait «arrivé avant le ferry en question».

Sa version et celle d’Abdelilah Haddoud semblent concordantes. Sonia ne manque pas d’apporter plus de précisions sur la situation vécue. «Aucune climatisation, ils ont tout coupé et ne voulaient rien savoir. Nous voulions parler à un responsable, ça a été impossible», se rappelle-t-elle. Le ferry est arrivé à Barcelone à 1 heure du matin le 28 août. Le retard de plusieurs longues heures aurait été pire, fait remarquer notre interlocutrice. «Il (le ferry, ndlr) est parti de ce port à 7 heures du matin grâce à la pression de plusieurs personnes qui manifestaient devant la cabine du commandant de bord», indique-t-elle.

Revenant sur la situation à bord de la navette, Sonia nous affirme que la cafeteria et le restaurant étaient fermés. «Des personnes diabétiques voulaient boire de l'eau et n’ont pas pu être servies. C'était incroyable et inhumain», s’indigne-t-elle.

Un témoignage en vidéo

Une information confirmée par les vidéos et images qui nous sont parvenues par Saida. Cette Marocaine qui réside à Montpellier a coiffé la casquette du «reporter» lors de cette traversée pour filmer les conditions d’hygiène et la situation des passagers. La vidéo fait état d’un restaurant presque vide, si ce n’est les tables et les fauteuils qui y sont installés. «Pas de nourriture ni de bouteilles d’eau en cette journée de retard», mentionne-t-elle dans son commentaire. Niveau confort, les images montrent des gens qui dorment à même le sol, tantôt en utilisant des matelas, tantôt de simples couvertures.

«Des familles ayant déboursé entre 2 000 et 3 000 euros n’ont pas trouvé de chambres adéquates où dormir», dit Saida, soulignant l’absence d’animation ou de salles de jeux pour les enfants. Ces derniers étaient obligés d’inventer des jeux ou de s’occuper comme ils pouvaient pour passer le temps, selon son récit.

L’état des toilettes et des douches ne passe pas inaperçu non plus. Les images montrent l’absence de lumière dans les sanitaires «très crades». «Je n’ai jamais voyagé dans de telles conditions. Pour les toilettes des femmes, ces dernières sont obligées de ramener des bouteilles d’eau pour se laver parce que même du papier toilette, y en a pas», s’insurge-t-elle.

«J’ai raté deux jours et une nuit de travail, je ne vais pas les laisser tranquille», nous répond-t-elle à la question de savoir si elle compte faire une réclamation auprès de la compagnie italienne.

Article modifié le 31.08.2016 à 16h30

Eviter le Sardegna
Auteur : tangerois034
Date : le 13 septembre 2016 à 14h04
Salam Alaykoum,

Aidkoum Mabrouk oua koul aam oua antoum bikhir :)

Il faut à tout prix éviter de prendre ce bateau poubelle qu'est le SNAV SARDEGNA, je l'ai pris cette année, et me suis fais piégé, j'étais aussi dans le bateau qui est arrivé à Sète avec près de 12 heures de retard.....

Privilégier plutôt les autres bateaux de la GNV que sont le Magestic, Fantastic, et Excellent, en attendant de voir ce que va nous proposer la nouvelle compagnie greco-marocaine AML.

On sait déjà que les salariés du bateau seront marocains, vont-ils par exemple intégrer les repas dans le prix du bateau ? ce serait bien, date réelle de début d'exploitation ? Quelle sera la politique tarifaire appliquée ? etc...

Encore beaucoup de questions sans réponse, mais espérons qu'elles ne tarderont plus à venir, et à ce titre, une petite enquête devrait être menée sur le sujet par YABILADI
scandaleux
Auteur : lakrimo
Date : le 01 septembre 2016 à 23h35
Bonjour.
j'ai effectivement pris ce bateau samedi dernier accompagné de mon épouse et mes trois enfants en bas âge.ce fût le pire voyage de ma vie.comme raconter précédemment , nous avons voyager dans les pires conditions inimaginable , absence de climatisation , hygiène déplorable sur l ensemble du navire , 1 heures de file d'attente pour 2 bouteille d'eau autant pour la restauration qd elle était ouverte , des familles entières dormais à même le sol dans les parties communes , personnel italien irrespectueux en majorité sauf pour la sécurité ,absence d informations sur les problèmes de lenteurdu navire ainsi que sur l absence de climatisation .... j en passe .
un grand merci à toutes les personnes qui ont contribué à la diffusions de cet article car de nombreuses personnes ont filmé ce caos mais malheureusement très peu de diffusion .
mssakine
Auteur : jisuikiyes
Date : le 01 septembre 2016 à 18h25
salam,

moi aussi j'ai fait une traversée déplorable cette année, avec moins de distance, une compagnie allemande que tout le monde reconnaîtra, ils nous prennent pour des gogos, personne ne va aller en justice, il faut peut-être un enfant mort pour que 3ad les gens s'y intéressent, mais n'importe qui peut venir avec un bateau poubelle et nous accepterons malheureusement, aujourd'hui je préfère réduire mon temps de traversée et faire de la route, après quand je ne pourrais plus, l'avion s'impose, 3500€, on peut voyager plus confortablement avec cette somme...

lah ikoune bil 3aoune
Le SNAV SARDEGNA pose Problème !
Auteur : Marrakchi_84
Date : le 31 août 2016 à 21h11
Le SNAV SARDEGNA est ancien il as etait construit en 1989. Il as beaucoup de soucis de sanitaire ainsi que mécanique voila pourquoi vous vous faite avoir, le 27 aout j'ai pris le bateau de 16h de Tanger a barcelone le voyage c'est bien passé.
voyage au bord du GNV
Auteur : sidibouzidi
Date : le 31 août 2016 à 17h10
Salem a tous . ce n'est pas la première fois. Cela tjrs était une catastrophe. C la meme chose pour les ferry entre algeciras et tanger ou ceuta.Il ne faut plus utiliser et payer ces compagnies. Il faut faire passer le message a tous nos MRE car ils profitent de nous.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate