Menu

Politique Publié

Hillary Clinton souhaiterait un 2e mandat de Benkirane à la tête du gouvernement

La candidate aux primaires du parti démocrate aurait émis le souhait de voir une victoire du PJD aux prochaines élections législatives. Il faut dire qu’au moment où elle était à la tête de la diplomatie américaine (janvier 2009-janvier 2013), Hillary Clinton s’était nettement rapprochée des partis islamistes des pays de la région MENA.

Temps de lecture: 2'
DR

A en croire le quotidien Assabah, Hillary Clinton serait favorable à un deuxième mandat de Benkirane à la tête du gouvernement à l’issue des législatives du 7 octobre prochain. La candidate aux primaires du parti démocrate aurait salué l’exception marocaine dans la région arabe en ce qui concerne l’intégration des formations islamistes dans le jeu politique, ajoute la publication arabophone.

Cinq ans après la vague du «Printemps arabe» de 2011, seul le PJD a su résister aux pressions de ses opposants en réussissant à se maintenir, non sans grandes concessions, à la tête d’un gouvernement aux prérogatives limitées. En revanche la formation Ennahda de Rached Ghannouchi en Tunisie et les Frères musulmans de Mohamed Morsi en Egypte ont été contraints à céder le pouvoir.

Hillary Clinton et la proximité avec les partis islamistes

Le souhait de l’ancienne première dame des Etats-Unis ne constitue pas une surprise. Durant son passage au Département d’Etat, Mme Clinton avait intensifié le dialogue, initié par son prédécesseur en 2006, avec les cadres des formations islamistes, notamment les Frères musulmans. Les Tunisiens d’Ennahda étaient également dans les petits papiers des Américains.

En mai 2011, soit seulement quatre mois après la chute du régime de Ben Ali, une délégation d’Ennahada conduite par son secrétaire général Hamadi Jebali avait effectué, sur invitation d’Hillary Clinton, un déplacement à Washington. Après les élections d’octobre de la même année qui s’étaient soldées par la victoire des islamistes et avait porté le même Jebali à la présidence du gouvernement, Mme Clinton avait multiplié les visites à Tunis et les appels aux Européens à aider financièrement la jeune démocratie.

Avec le PJD, Hillary Clinton n’avait pas besoin d’initier les discussions. Le dialogue entre les islamistes marocains et l’administration américaine a commencé timidement lors du deuxième mandat de son époux à la Maison Blanche. Il s’est ensuite consolidé avec le républicain Georges W. Bush grâce notamment à son ambassadeur à Rabat, Thomas Riley (2003- 2009) et à l'antenne marocaine de l’International Republican Institute.

Soyez le premier à donner votre avis...
Moi aussi???????
Auteur : sidi_babar
Date : le 06 février 2016 à 14h48
Pour la premier le Maroc a un Premier Ministre qui parle ?????
Dur réalité
Auteur : Boulette2.0
Date : le 06 février 2016 à 10h26
Comme la plupart des politiciens..
Vos paupières deviennent lourdes.
Auteur : rory
Date : le 05 février 2016 à 21h01
Monsieur Benkirane a le cœur à gauche et le porte-feuille à droite.
Je suis d'accord
Auteur : Clontarf
Date : le 05 février 2016 à 19h39
Je suis d'accord avec vous sur Hillary et voici aussi un complément d'information...
http://www.mondialisation.ca/la-sale-guerre-en-libye-les-courriels-de-hillary-clinton-confirment-lignominie-de-la-destruction-de-la-libye/5501597

Bien à vous.
Benkiki DEGAGE !
Auteur : aqqqqqqqqq
Date : le 05 février 2016 à 18h09
Il nous a ruine' , pourtant seule une minorite' a vote' - il execute l agenda des corrompus FMI ; il enrichit davantage les crocodiles et taxe et casse les os des pauvres .
A propos , Clinton a recu du maroc 1 millions de dollars pour sa compagne ,et a sejourne' dans des palaces somptueux gratis lors du scandale de son mari.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate