Menu

Economie Publié

Tourisme au Maroc : 140 milliards de dirhams pour attirer 20 millions de touristes en 2020

La Vision 2010 arrive à terme et l’objectif fixé au départ a été atteint à plus de 90%. Le Maroc voit désormais loin dans son développement touristique avec la Vision 2020. Ce plan a été présenté mardi à Marrakech, à l’ouverture des 10e Assises nationales du Tourisme, qui prendront fin jeudi. Objectif, atteindre 20 millions de touristes par an à l’horizon 2020 et hisser le Maroc parmi les 20 premières destinations touristiques mondiales. Un pari certes difficile mais pas impossible à réaliser.

Temps de lecture: 2'
DR

La grande messe de tourisme marocain a réuni en présence du roi Mohammed VI, plus de 1000 personnes venues des pays du Golfe, de France, du Royaume-Uni, … Après la projection d’un film sur le bilan de la Vision 2010, Yassir Znagui, ministre en charge du Tourisme, a dévoilé les grandes lignes du prochain plan de développement touristique. La Vision 2020 est basée sur 4 axes : développement durable, régionalisation, soutien de l’investissement et formation.

Pour atteindre les objectifs assignés, le ministre du Tourisme a estimé qu’il faudra un investissement de 140 milliards de dirhams (dhs). Il a estimé également que le plan pourra dégager des recettes annuelles «de 13 milliards d'euros à l'horizon 2020», soit l’équivalent du montant nécessaire à tous les investissements.

Tous à contribution pour le financement

Tous les moyens seront mis en œuvre pour la réalisation de la Vision 2020. Le budget de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) sera rapidement doublé. De même, une Haute autorité du tourisme mais aussi un fonds national d’investissement touristique, dénommé Fonds marocain du développement touristique (FMDT), seront créés. Le FMDT sera doté d'un fonds important dont 15 milliards dhs seront supportés par l’Etat et le Fonds Hassan II de développement économique et social. Les banques nationales contribueront à hauteur de 24 milliards de dhs. A côté de ces apports, il y aura également «des fonds souverains des pays amis», comme l’a précisé Yassir Znagui. D’ailleurs parmi la dizaine de conventions de partenariat (public/privé) signées, il y a eu des conventions entre le Maroc et les Emirats Arabes Unis et aussi entre le Maroc et Bahreïn.

Des nouveautés…

Sur le terrain, la région sera au cœur de la future stratégie touristique à travers la création des Agences de développement touristiques (ADT). Selon les spécificités des régions concernées, les ADT concentreront leurs activités sur l'un des trois axes : le culturel, le tourisme balnéaire et le tourisme vert. Par ailleurs, parmi les volets à faire évoluer davantage, il y a le patrimoine architectural, le tourisme de montagne, les oasis, … A cet effet, quelques 1450 sites ont déjà été répertoriés.

Les différents projets de la Vision 2020 prévoient la création d'un supplément de 200 000 lits (jusqu’à quelques 17 000 lits par an). Quelques 470 000 emplois directs devraient être créés.

reponse à gou
Auteur : aladindin
Date : le 04 décembre 2010 à 15h31
les MRE sont comptés dans l'objectif 2010 et 10 millions de touristes. ils seront forcément compté dans la vision 2020.
je te rappelle qu'il y a que 10 millions de MRE à travers le monde, il y a environ 1,5 millions qui rentrent au pays chaque année.
Tourisme: industrie du vent!
Auteur : mohammed hifad
Date : le 03 décembre 2010 à 14h58
J'ajouterai que cette industrie est développée , par stratégie, dans des régions bien particulières alors que dans d'autres , on installe plutôt des projets durables de haute technologie.On jette de la poudre aux yeux des habitants du Maroc dit inutile pour mieux cacher ce qui se fait dans le Maroc utile par volonté politique.Suivez le tracet de l'auto-route pour comprendre le Maroc qu'on est en train de construire sans nous.Pour comprendre l'ancienne politique et stratégie de la France au Maroc revoyez également les anciennes routes qui datent de cette époque.Je pense qu'il y a une continuité !
MRE suffit
Auteur : gou
Date : le 03 décembre 2010 à 09h48
140 milliards de dirhams pour attirer 20 millions de touristes en 2020 c'est de l'argent jeté par les fenêtres.
le maroc n'a pas besoin des touristes étrangers il a ses MRE qui ne coûtent rien et apportent dix fois ce que apporte un touriste étranger
débat
Auteur : hautatlas_14593
Date : le 03 décembre 2010 à 01h28

Il est vrai que des aspects navrants liés au tourisme sont observés dans notre pays. Il est vrai aussi que le choix de l'ouverture implique hélas d'en assumer les nuisances souvent dérangeantes et pénible. Ces nuisances s'observent dans tout les pays touristiques du monde de la grèce, à l'espagne, en passant par l'italie, la france et j'en passe. Faut-il pour autant tourner le dos à une industrie qui fait vivre des millions de personnes ? le débat reste ouvert.
Merci ....
Auteur : hautatlas_14593
Date : le 03 décembre 2010 à 01h13
C'est vrai que la vigilance doit prévaloir à l'égard de multiples aspects de l'intégrité du pays pouvant être agressé par des intrusions dévastatrices d'un tourisme déstabilisant sur de multiples plans. Merci de l'avoir rappelé.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com