Menu

Sport Publié

Cyclisme : Mohamed El Gourch, 1er Marocain à hisser le drapeau national meurt dans l’indifférence

Temps de lecture: 1'
Mohamed El Gourch / DR

Le cyclisme national est en deuil. Mohamed El Gourch n’est plus. Le triple vainqueur du Tour du Maroc en 1960, 1964 et 1965 -performance jamais égalée jusqu’à aujourd’hui-, s'est éteint samedi à Casablanca.

Ses funérailles n’ont compté la présence d’aucun responsable gouvernemental. Seuls quelques amis du défunt, des cyclistes qu’il avait formés, ainsi que ses voisins, ont honoré sa mémoire en l’accompagnant jusqu’à sa dernière demeure.

Et pourtant, sa famille qui était prête à l’enterrer samedi, a consenti à reporter l'inhumation au lendemain, suite aux sollicitations de certaines personnes dans le milieu du cyclisme.

L’Histoire du sport marocain se souviendra de Mohamed El Gourch comme étant le premier marocain à hisser le drapeau national dans une compétition internationale. C’était juste quelques mois après l’indépendance du pays, à l’occasion du tour d'Egypte de cyclisme en 1956, où il avait arraché une étape des mains des coureurs russes et polonais.

FINK YA DAR BEDAA
Auteur : netstat
Date : le 23 février 2015 à 13h47
Très émouvantes sont tes lignes qui ne peuvent être comprises que par une certaine génération car en ce temps, pour nous gamins, les Brésiliens avaient leur Pelé et nous notre El Gourch, Allah Irahmou. De plus en ce temps Casablanca était belle, pleine de verdure avec des quartiers sympathiques( Villette, Belvédère, Roches noires, Bd Med V.....)
Ce qui est de plus extraordinaire c'est qu'il travaillait comme cycliste et donc courrait comme amateur.
Allah Irahmou.
AH YA ZMANE
Auteur : baba dy
Date : le 23 février 2015 à 11h45
A toi el gourch tu nous a honoré ALLAH IRAHMAK avec toi le maroc de jadis est terminé. j'étais très jeune à l'époque et tu étais mon idole.tu as écrasé les freres petersonne et les autres grands coureures .pour moi tu restes un grand champion marocain.dommage que je suis loin du pays car j'habite près de Paris sans quoi je serai venu t'accompagner à ta dérnière demeure et accomplir salat al janaza
Ceux qui nous gouvernent ont la reconnaissance pour ceux qui dépouillent le pays et accompagnent les traitres du pays à leurs tombes.C'est mieux comme ça leurs présences n'apportera rien.
pour ne pas étre long tu resteras toujours dans mon cœur
BA el gourch et avec toi le soleil des années 50 et 60 c'est étéinte. ALLAH IRAHMAK A BA EL GOURCH...............
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com