Menu

Politique Publié

Rencontre Mezouar-Abbas : Un ministre marocain à Al Qods... avec la bénédiction israélienne

Novembre 2012, l’ancien ministre des Affaires étrangères, Saâdeddine El Otmani, a été empêché de prendre part à un voyage organisé par la Ligue arabe à Gaza. Le jeudi 4 septembre, le successeur du PJDiste effectuait une visite à Al Qods. Un déplacement rendu possible grâce à la bénédiction d’Israël qui occupe la ville sainte.

Temps de lecture: 2'
Salaheddine Mezouar avec Mahmoud Abbas / DR

Salahedddine Mezouar était, hier, à Al Qods, chose rase pour un officiel marocain. Il a visité la mosquée Al Aqsa où il a accompli la prière d'Al Asr. Quelques heures auparavant, le chef de la diplomatie était à Ramallah où il s’est entretenu avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, auquel il a remis un message écrit du roi Mohammed VI.

«SM le roi soutiendra Al Qods et les Maqdissis»

Les images diffusées par le JT du soir d’Al Oula, montraient un Mezouar entouré du «Mufti» de la ville sainte, le cheikh Mohamed Hussein, d’Adnane Al Husseini, un ministre au sein du gouvernement palestinien chargé d’Al Qods et de quelques journalistes.

Devant les médias, le ministre des Affaires étrangères a déclaré qu’il est venu pour transmettre les «salutations du roi Mohammed VI à tous les habitants d’Al Qods», ajoutant que «notre message est le suivant : nous sommes à vos côtés. SM le roi soutiendra Al Qods et les Maqdissis. Nous demeurerons, toujours, mobilisés avec nos moyens et notre influence en vue de régler cette problématique et assurer la préservation d’Al qods, centre des religions et des civilisations».

Un déplacement autorisé par Israël

Ces belles paroles n’occultent en rien le fait que Salaheddine Mezouar a eu besoin d’une autorisation des autorités israéliennes avant d’entrer dans l’esplanade de la mosquée Al Aqsa. L’armée de Tel-Aviv contrôle, depuis 1967, toute la ville de Jérusalem. Souvent, elle impose des restrictions aux Palestiniens souhaitant prier dans le troisième lieu saint pour les musulmans.

Par ailleurs, la présence des soldats de Netanyahou est visible, même à l’intérieur de la capitale de l’Autorité palestinienne. Le ballet de leurs patrouilles est continu. D’ailleurs au moment même où Mezouar était en discussions avec Mahmoud Abbas, l’armée a arrêté 13 Palestiniens de Ramallah.

En outre la distance, plus de 20 km, séparant Ramallah d’Al Qods est truffée de barrages israéliens qui empoisonnent le quotidien des Palestiniens. Et même si le chef de la diplomatie a choisi les airs pour atteindre sa destination, il doit avoir impérativement l’aval d’Israël. Les accords d’Oslo de 1993 ont donné le droit du contrôle de l’espace aérien des territoires sous contrôle de l’Autorité palestinienne par Tel-Aviv.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate