Menu

Sport Publié

Jamel Debbouze, supporter inconditionnel des Bleus… et d’Anelka

Au plus mal dans son groupe de coupe du monde, l’équipe de France doit maintenant faire avec la polémique qui entoure le cas Anelka. Mais qu’ils se rassurent, les «Bleus» auront au moins le soutien d’un homme, et pas des moindres...

Temps de lecture: 2'
DR

Interrogé ce lundi matin sur la radio Europe 1 sur le comportement de son ami Nicolas Anelka suite à la la grosse polémique dont ce dernier fait l’objet, Jamel Debbouze n’a pas hésité à prendre sa défense. «Je pense que ce n’est ni le joueur, ni l’ami que je connais qu’on a dépeint dans les journaux (…) comme n'importe quel être humain, lorsqu'on est sous pression, on craque, et il a craqué certainement» a-t-il martelé.

Jamel n’a ainsi, pas manqué d’exprimer tout le bien qu’il pense de l’attaquant français, qu’il a au passage décrit comme «quelqu’un de juste et d’intègre, qui aime le sport et qui respecte tous les gens avec qui il a joué, notamment le sélectionneur».

Le comédien a d’ailleurs estimé que les propos qui sont reprochés à Anelka, n’avaient rien de plus choquant que ceux proférés en direct par certains médias, ou certaines personnes de l’entourage de l’équipe de France comme Bixente Lizarazu (champion du monde en 1998), Jean-Michel Larqué, ou encore Yannick Noah, dont les critiques se sont faites particulièrement acerbes envers l’équipe de France et son sélectionneur, Raymond Domenech, au cours des derniers mois.

Questionné sur l’état d’esprit de Nicolas Anelka à l’heure actuelle, Jamel parle d’un «garçon meurtri, déçu (…) qui regrète amèrement la proportion que tout ça prend (…)».

Concernant la réaction des coéquipiers d’Anelka qui ont refusé ce dimanche de prendre part à la séance d’entraînement, par solidarité pour leur camarade qui a quitté le groupe, Jamel a salué l’esprit de groupe, qualifiant l’acte des joueurs français de «solidaire».

En bon supporter, Jamel Debouzze a aussi adressé un message très personnel aux «Bleus» et à l’ensemble de leurs fans : «j’aime cette équipe de France, je l’ai toujours soutenue, et je la soutiendrai encore longtemps (…) il faut être derrière l’équipe de France(…) on a du mal à en dire du bien, et je trouve ça regrettable. Evidemment les résultats ne sont pas là, (…) mais  il faut aussi être solidaire quand ils ne sont pas là. C’est ça des supporters et c’est ça l’esprit de solidarité nationale que j’aimerais voir».

A la veille du match décisif qui doit les opposer à l’Afrique du Sud pays organisateur de cette coupe du monde, ce mardi 22 juin, nul doute que les joueurs apprécieront.

balle des traitres
Auteur : emelinebecuwe
Date : le 22 juin 2010 à 15h20
L’Adieu aux Bleus

Nous avons été bien servis, depuis la main qui nous a qualifiés au doigt d’honneur qui nous a fait sortir la tête baissée.
Raymond ou le ramasseur de ballon avaient à peu près la même force de conviction.
On ne le répètera jamais assez : la force d’un groupe se mesure à la force du plus faible.
Ils ne seront plus jamais sélectionnés. Ils auront juste le droit à un hachis Parmentier. Good bye !

http://www.youtube.com/watch?v=Ny3IiE516HU
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com