Menu

Sport Publié

Football : Vers le retour en grâce de Badou Zaki ?

Les indicateurs convergent vers le choix de Badou Zaki pour prendre la tête des Lions de l’Atlas. Le retour en grâce de l’ancien capitaine de l’équipe nationale durant les années 80 devrait s’accompagner par une «marocanisation» des entraineurs des sélections des joueurs locaux et celle des olympiques.

Temps de lecture: 2'
Badou Zaki / Ph. AFP

Badou Zaki a de fortes chances d’être le futur sélectionneur du Onze national lors de la CAN qu’accueillera le Maroc au début 2015. Sauf coup de théâtre, l'officialisation de cette désignation sera annoncée, dans l’après-midi d’aujourd’hui, lors d’un point de presse que tiendra le président de la fédération royale marocaine de football, Faouzi Lakjaâ. La chaîne qatarie Beinsports a même donné la composition du staff technique qui accompagnera Zaki dans sa nouvelle aventure, il s’agirait de l’ancienne vedette Mustapha Hajji et Youssef Chiba.

Rude concurrence

Zaki n’était pas le seul dans la course. Il y avait également, l’Italien Giovani Trappatoni, le Néerlandais Dick Advocaat et dans une moindre mesure le Français Hervé Renard. Les deux premiers ont, même, fait le déplacement au Maroc, bien entendu sur le compte de la FRMT, en vue de négocier avec la commission chargée du choix du nouvel entraineur des Lions de l’Atlas.

Si le choix de Zaki est confirmé, ce serait en grande partie grâce aux prétentions salariales du Marocain. Plusieurs sources affirment que l’ancienne star du football nationale a laissé au bureau fédéral le choix de déterminer son salaire. En revanche, Trappatoni et Advocaat auraient demandé plus de 150 000 dollars par mois en plus d’autres avantages financiers.

Faire mieux qu’en 2004

Badou Zaki pourrait donc retrouver sa place sur le banc de touche des Lions de l’Atlas après une absence de huit années. L’ancien capitaine du Maroc au mondial du Mexique avait conduit une équipe de jeunes joueurs, quasiment inconnus aussi bien sur la scène marocaine qu’internationale, à la finale de la Coupe d’Afrique des nations de 2004 en Tunisie, perdue contre l’équipe hôte.

Depuis la qualification au second tour du mondial du Mexique en 1986, ce résultat demeure, jusqu’à présent, la meilleure réalisation du football national durant les trente dernières années.

La toute probable arrivée de Zaki devrait être accompagnée par les nominations de M’Hamed Fakhir, un ex-entraineur des Lions de l’Atlas, à la tête de la sélection des joueurs locaux et Mustapha Madih, actuellement aux commandes du club du Hassania d’Agadir (1ere division) à la tête des joueurs olympiques. Ce dernier choix, si il est confirmé cet après-midi, annoncerait la fin de l’ère du Néerlandais Pim Verbeek.

bonne chance..
Auteur : samquebec
Date : le 04 mai 2014 à 22h27
je souhaite bonne chance a zaki.
mais la federation doit donner carte blanche a zaki pour instaurer une discipline au sein de l equipe nationale.
je sais pas quelle formation il compte mettre en place mais je prefere le 1-4-4-2 ou diamant.c est les plus completes ,les plus flexibles et versatiles car les ailiers et passeurs peuvent changer de cotes et perturber les equipes adverses.
chaque joueur doit respecter la formation pour l equipe et PAS D INDIVIDUALISME!
j'ai vu les matchs precedents de nos joueurs.une catastrophe! je sais que saki va mettre tout le monde a sa place.par contre, il faut surtout pas faire une equipe 100% nationale mais laisser la porte ouverte aux talents RME.







asa place.
Dernière modification le 04/05/2014 22:28
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com