Menu

Société Publié

Assahifa, le retour

Assahifa "nouveau" signe son grand retour au sein du paysage politique marocain. Son "come back" est annoncé pour le courant de la semaine. D'après des sources bien informées, on devrait retrouver le quotidien à partir de mercredi.
Temps de lecture: 2'
DR
"C'est pour des raisons purement techniques que nous sommes contraints, aujourd'hui, de programmer, déprogrammer, reprogrammer, la sortie du journal. Cependant, nous pouvons annoncés que nous serons fin prêts, mercredi 7 mars 2007", déclare-t-on au sein de la rédaction.

Ainsi, après avoir été "condamné" par ses confrères de la presse écrite (fédération des éditeurs de journaux et syndicat de la presse ?), ""au nom du non respect de la déontologie", voilà que le quotidien arabophone s'apprête à refaire son apparition après un peu plus de 40 jours de "frigo". Pour rappel des faits, dans son édition du mardi 30 janvier 2007, la tabloïd avait publié un article en Une, portant des accusations sur la personne du Roi Mohammed VI, qui, selon les rédacteurs de l'article, aurait mis sous silence la découverte de pétrole dans la région de Talsint par Lone Star, une société marocco-américaine contre une compensation financière le 23 Août 2000.

Dès la parution de l'article, des fusées et des "pétards" s'intercalaient entre les déclarations officielles et le courrier adressé par le protocole royal à la fédération des éditeurs de journaux (FMEJ) et au syndicat national de la presse marocaine (SNPM) et les discussions informelles où chacun interprétait, analysait, à sa manière les "faits" et la situation.

Si le sujet n'a pas suscité de débat publique (hormis les courriers officiels) au sein de la société, il n'en reste pas moins que bon nombre d'observateurs avertis exprimaient à la fois des réserves et des interrogations sur le traitement médiatique (notamment avec l'annonce de 13 millions de dollars qui auraient été versés au Roi pour son silence), mais ne se montraient pas indifférents aux péripéties de cette "affaire" et de ses rebondissements. Il faut noter que depuis l'annonce officielle de la découverte de pétrole, peu d'informations ont filtré.

La nouvelle "cuvée" de Assahifa a "profité" de son temps libre pour opérer à des séances de cosmétiques avec un format revu, un rubriquage plus aéré, et une équipe rédactionnelle "regonflée" à bloc. "Nous n'avons jamais arrêté de travailler. Durant le repos forcé, les journalistes ont continué à exercé comme si de rien n'était. Je peux vous dire que des articles en stock ne manquent pas. L'équipe n'attend plus que le feu vert "technique" pour reprendre... comme avant.
A noter que l'actionnaire principal, Fahd Iraki, et le rédacteur en chef, Ahmed Bouz, demeurent fidèles à Assahifa, contrairement à des "effets" d'annonce... sans lendemain.

Lire aussi :
Le quotidien Assahifa... au coeur de la tourmente

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com