Menu

Sport Publié

Mondial des clubs : Les quarts pour le Raja Casablanca au bout du suspens

L’aventure du Raja au Mondial des clubs se poursuit. L’équipe casablancaise a beaucoup souffert avant de franchir l’obstacle néo-zélandais d’Auckland. Les supporters ont attendu le temps additionnel pour enfin voir la délivrance.  Les protégés du Tunisien Benzerti ont, finalement, pu arracher leurs tickets pour les quarts de finale. Ils y croiseront les Mexicains de Monterrey, une autre paire de manche.

Temps de lecture: 2'
Photo FIFA

Devant plus de 35 mille spectateurs, le Raja accède aux quarts de finale du Mondial des clubs. Une bonne nouvelle pour le public marocain, avide de bons résultats sportifs. Sur le terrain l’arrivée du coach tunisien, Benzerti, n’a modifié ni la composition des joueurs ni limiter les multiples erreurs défensives. D’ailleurs, c’est  suite à une grave bourde de deux défenseurs que l’attaquant fidjien Krishna a pu égaliser à la 63 mn.

Et pourtant, en première mi-temps, le Raja a dominé les Néo-Zélandais d’Auckland, ratant beaucoup d’occasions d’ouvrir le score et même de tuer le match. Heureusement, les Rajaouis sont rentré au vestiaire avec, dans l’escarcelle, un petit but, une réalisation de l’attaquant Mohcine Yajour à la 39e minute.

En seconde mi-temps, le Raja a souffert

De retour sur la pelouse du stade d’Agadir, la physionomie du match a totalement changé. Les Néo-Zélandais se sont faits de plus en plus menaçants, exerçant un pressing sur les co-équipiers du capitaine Mohcine Metouali. Ils étaient les premiers sur tous les ballons, acculant les Casablancais à défendre. Et c’est là le véritable talon d’Achilles du Raja qui a été poussé à multiplier les fautes avec en prime un carton jaune contre le défenseur Belmaallem à la 56e.

En l’espace de cinq minutes, les Néo-Zélandais ont eu deux corners et une occasion d’égaliser suite à un tir qui est passé près de la cage de Askri. C’était une première alerte juste avant que Row Krishna profite d’une erreur monumentale de deux défenseurs rajaouis, qui se disputaient la balle, pour la subtiliser et la glisser doucement au fond des filets. C’était le retour à la case départ.

Le sursaut des joueurs a payé

Désarçonnés pendant quelques minutes par l’égalisation, le capitaine Metouali, meilleur joueur sur le terrain, l’ailier gauche Karouchi et le milieu défensif Erraki ont pris en main l’organisation des attaques du Raja alors que la défense continuait ses erreurs. Heureusement pour les Verts, leurs adversaires manquaient de conditions physiques.

Pour conjurer le sort, l’entraineur Benzerti opéra deux changements mais sans réels impact sur le score. Le but de la délivrance se laissa désirer mais les joueurs rajaouis ne perdaient pas espoir. A la 92e, il leur donna enfin rendez-vous. Un centre de Karouchi trouva la tête plongeante d’Oulhaj. Le gardien d’Auckland repoussa tentative mais Hafidi a pu reprendre le ballon pour le glisser derrière la ligne de but.

Une victoire très laborieuse. Benzerti a trois jours devant lui pour corriger les erreurs de sa défense. Les Mexicains de Monterrey attendent de pied ferme le Raja pour les quarts. Rendez vous est pris au stade d’Agadir samedi 14 décembre à 19h30.

Dima RAJA
Auteur : SimoCasaParis
Date : le 12 décembre 2013 à 12h02
Le centre sur le 2 éme but est de Karrouchi et non pas Mitouali
O Dima dima RAJA
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com