Menu

Culture Publié

France : « A La fleur d'oranger », une maison d’hôtes made in Morocco

Les chambres d'hôtes connaissent un essor important en France. A Lille, à l’image de celle créée par Nadia, une Canadienne d’origine marocaine, elles se font une place dans le paysage hôtelier. A Fives, un quartier populaire à l'est de Lille, le quotidien La Voix du Nord (LVN) a rendu visite à ce qu’il appelle « une oasis marocaine ».
Temps de lecture: 2'
DR
Nadia vit dans cette partie de la ville avec son époux, Patrice, depuis cinq ans. Elle était sans emploi avant de monter cette entreprise avec son conjoint qui est archéologue. Le couple a eu la brillante idée après une simple promenade, de transformer le rez-de-chaussée de la maison en chambre d'hôtes. « Quand nous nous promenions sur la Grand-Place, nous entendions parler anglais. En voyant ces touristes, on pensait aux Bed & Breakfast... », explique Nadia à LVN. Ainsi, le concept de la chambre d'hôtes, A la fleur d'oranger, venait de naître. « Nous avions cette grande pièce mais nous n'en profitions que très peu. Au départ, nous avons fait ces aménagements pour recevoir ma famille. Quand on connaît la distance, ils ne restent pas seulement un week-end », renchérit la Marocaine de sang.

Nadia ne fait pas rupture avec ses origines marocaines, et comprenant que les clients cherchent aujourd’hui « l’originalité » plutôt que les « hôtels traditionnels », la pièce a été transformée en riad marocain. Des canapés aux moelleux coussins, des murs aux teintes orangées, des étoffes précieuses, des meubles fabriqués au Maroc, une salle de bain avec son hammam traditionnel – avec les murs et le sol carrelés « chocolat » annonçant des moments de volupté –, la conceptrice n’a rien laissé au hasard. On se sentirait en plein cœur de la Medina de Marrakech, en plein Lille. A ce propos, elle martela que les « gens sont très surpris quand ils arrivent. La façade de la maison ne révèle pas ce qui se cache derrière. Ils ne s'attendent pas à trouver cela à Lille ». Mieux encore ! La décoration traditionnelle marocaine n’est pas figée, aux dires de la propriétaire des lieux. « Quand je peux, je change des éléments. J'adore ça », a-t-elle dit.

Cet espace non fumeur peut accueillir une à deux personnes. En outre il y a la possibilité d’aménagement pour une troisième personne en supplément. Pour 75 euros (une personne) et 95 euros (deux personnes) par nuit, le client a droit à un petit-déjeuner au choix, français ou marocain.

Nadia est fière de son « rez-de-chaussée » qui ne désemplit pas. Selon elle, A La fleur d'oranger accueille dans la semaine une clientèle d'affaires, alors que les week-ends, ce sont plus souvent des couples. « Nous avons souvent des personnes qui viennent fêter un anniversaire. Nous avons même eu cinq demandes en mariage. C'est assez émouvant quand les femmes nous remercient le lendemain matin après cette heureuse nouvelle… ».

À la fleur d'oranger, 75, rue de Lannoy. 59000 Lille – France Tél : + 33 (0) 3 20 04 25 03 – www.alafleurdoranger.com

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com