Menu

Sport Publié

Mehdi Carcela : Belgique…ou plutôt Maroc ?

Il est en pleine tergiversation. Il s’agit du maroco-belgo-espagnol Mehdi Carcela, une des nouvelles révélations de ce début de championnat en Belgique. Il évolue au Standard de Liège et est âgé de 20 ans. Le jeune joueur a été tout dernièrement sollicité par la sélection nationale belge, d’un côté, et marocaine de l’autre, rapporte le site 7sur7.be. Né en Belgique, de père espagnol et de mère marocaine, Mehdi bénéficie ainsi d’une triple nationalité. Le choix est donc difficile à faire, lorsque ça appelle de partout !
Temps de lecture: 3'
DR
Le joueur aux trois nationalités a reçu une convocation pour rejoindre la sélection Belge de la part du coach national Dick Advocaat. Ce dernier est tombé sous le charme du jeu de ce « garçon doté d'énormes qualités », selon les mots de l’entraineur néerlandais des « Diables » belges, lors d’une rencontre opposant le Standard au Cercle de Bruges. Il avait alors décidé de lui fournir l’occasion tant convoitée de figurer sur la liste de la sélection, en lançant. « À lui de démontrer en équipe nationale ».

Auparavant, pendant cet été, ce fut au tour de la Fédération royale marocaine de football de rencontrer Carcela, lors des vacances de ce dernier, au Maroc, pour un premier contact. L’objectif était bien sûr de proposer à Carcela de jouer pour le Maroc. « Ils sont revenus me voir lors de notre déplacement à l'AZ Alkmaar, aux Pays-Bas, mardi. Ils m'ont dit qu'ils allaient me reprendre pour l'équipe A. La sélection est en cours... Mais je ne leur ai rien dit », confie Carcela. C’était en effet dans le cadre d’une tournée organisée par la FRMF pour cibler et prendre contact avec les binationaux - ou « trinationaux », dans le cas de Mehdi - évoluant à l’étranger.

Le joueur du Standard de Liège se retrouve maintenant plongé dans un grand dilemme : choisir la Belgique ou le Maroc, l’Espagne étant, pour l’instant, en dehors du tiraillement dont il est l’objet. Tout en sachant que son choix, une fois fait, sera définitif. « C’est pour cela que c’est une décision si difficile à prendre », lance-t-il sur le site rtbf.be. Du haut de son 1m76, ce joueur a tout pour attirer les sélectionneurs les plus ambitieux. Il est polyvalent sur le terrain et excelle surtout sur l’aile gauche et en attaque.

En bon observateur, pesons le pour et le contre de chaque option à travers ce que pensent certaines personnes autour de Mehdi. « Ça me paraîtrait illogique qu'il choisisse le Maroc au lieu de la Belgique », déclare Dick Advocaat, qui ne voit la place de Mehdi que parmi ses poulains. « Quand quelqu'un comme Dick Advocaat, censé donner un nouvel élan aux Diables, vous offre une sélection, il ne faut pas hésiter », pense Pierre François, de son côté, directeur général du Standard. Et chez les parents (père Espagnol et mère Marocaine) de Mehdi ? « Ils préféreraient que je choisisse la Belgique », répond le joueur.

Le choix reste largement ouvert pour ce dernier, même s’il semble avoir déjà tranché, inconsciemment, lorsqu’il affirme : « Je me sens plus Belge. Je suis né ici et j'ai toujours vécu en Belgique ». Rien de plus normal donc de jouer pour un pays qui l’a vu naître, grandir et aidé à développer son talent de footballer, puisqu’il a été formé au Standard.

« Je dois encore prendre ma décision. Cela va être difficile mais cela devait arriver... », Avoue-t-il, sous le poids du dilemme qui repose sur ses épaules. Un fardeau qu’il compte bien partager avec des gens qui ont eu presque le même destin d’avoir été sollicité par plusieurs sélections nationales en même temps. « Je vais peut-être aussi appeler Marouane Fellaini, qui s'est déjà retrouvé dans la même situation. Il pourra m’aider ». Fellaini est un joueur belgo-marocain, presque de la même génération que Mehdi, qui a eu à faire ses débuts au Standard avant de rejoindre le championnat anglais avec le club Everton, où il évolue depuis 2008. Il avait été sélectionné finalement par la Belgique, dans l’équipe nationale espoir, lors des Championnats d’Europe Espoirs de 2007, aux Pays-Bas.

Maroc, Belgique, ou – même si c’est moins sur – l’Espagne ? Mehdi Carcela entend de toute manière prendre tout le temps qu’il lui faut pour prendre une décision. Affaire à suivre !

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com