Menu

Article

Jihadistes : La situation à Sebta et Melilia serait explosive selon les services secrets espagnols

«Explosive», c’est ainsi que les services de renseignements espagnols ont qualifié la situation sécuritaire actuelle au niveau des enclaves de Sebta et Melilia, après le démantèlement, vendredi dernier, d’une cellule jihadiste. Huit personnes soupçonnées d’appartenir à Al Qaida, avaient été arrêtées lors de cette opération. 

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Les services secrets espagnols sont de plus en plus inquiets pour ce qu’ils appellent «l’intense infiltration islamiste» à Sebta et Melilia. Pour le Centre national espagnol d’intelligence (Centro Nacional de Inteligencia) et la Guardia civil, les deux présides se sont récemment transformés en véritable «poudrière», rapporte, ce mardi 25 juin, le site d’actualité espagnol Elconfidencialdigital.com. Une déclaration qui fait suite au démantèlement, vendredi dernier, d’une cellule jihadiste à Sebta qui serait proche d’Al Qaida.

Pour la police espagnole, c’est dans les quartiers musulmans des deux villes que se développe le jihadisme. «Les quartiers musulmans de Sebta et Melilia, comme "El Príncipe" et "la Cañada de la Muerte" ont vu leur population musulmane se multiplier durant ces dernières années. Ils (ndlr : Ces quartiers) sont de plus en plus difficiles à contrôler. Aujourd’hui, ils se sont transformés en ghettos où les islamistes peuvent facilement se cacher», a fait savoir une source de la Guardia civil, citée par la même source.

Connexions internationales  

La justice espagnole a, par ailleurs, décidé de placer en détention les huit personnes arrêtées, vendredi dernier à Sebta, pour leur présumée «appartenance à une organisation terroriste». Dans un arrêt, relayé lundi par l’AFP, le juge d'instruction Ismael Moreno de l'Audience nationale de Madrid, chargée notamment des affaires de terrorisme, explique que le réseau en question pouvait compter sur plusieurs connexions internationales.

Il s’agit d’«une structure installée en Espagne, avec des connections internationales au Maroc, en Belgique, en Turquie et en Syrie, dédiée à la radicalisation, au recrutement et à l'envoi de moudjahidine en Syrie», explique le juge. Ses membres partaient «dans le but de faire le jihad et de devenir des martyrs», poursuit-il.

«Jusqu'à présent, cette organisation est parvenue à envoyer, au moins, six groupes d'hommes espagnols et marocains depuis l'Espagne vers la Syrie, avec pour objectif de rejoindre les organisations terroristes opérationnelles dans ce pays pour faire le jihad», a-t-il  précisé, soulignant qu’au moins cinq d’entre eux sont décédés en Syrie dans des attentats suicides. Leur mort «a entraîné un effet d'appel parmi les intégristes de Ceuta», a estimé le magistrat.

Face à ces découvertes inquiétantes pour la sécurité des deux royaumes voisins, le Maroc et l'Espagne pourraient sans aucun doute intensifier leur coopération sécuritaire, en particulier en matière de lutte anti-terroriste.

Espagne degage!!!
Auteur : axis7
Date : le 26 juin 2013 à 10h28
L'Espagne colonialiste est depassée de tous coté. Qu'elle plie bagage et rentre chez elle!!! Elle attend 2013 pour se rendre compte qu'elle a installée un ghetto. Especes d'incapables! Du balai!
Incompréhensible !
Auteur : abde12
Date : le 25 juin 2013 à 21h56
Ces Imazighen ne se rappellent de rien ? 1925 ? Année où la France était en guerre contre le Rif et la Syrie ? Sans doute ces descendants de traîtres, collabos et autres informateurs ; "un paquet de cigarettes pour tout renseignement sur Abdelkrim !"... et ça accourent ! Méprisables.
Islam en Marche!
Auteur : Martialita
Date : le 25 juin 2013 à 19h06
islam de l'etat marocain c'est pas l'islam du prophéte, et le vrai islam arrive personne ne peut l'empécher, les traitres et mounafiq ont peur, rira bien qui rira le dernier...Ceux qui adore le roi et ceux qui adore la dounya leur temps est compté...il est temps de se repentir
Islam de contrebande.
Auteur : Yahya Al Maghrib
Date : le 25 juin 2013 à 16h53
L'Espagne a tout fait pour que l'Islam à Sebta et Mellilia soit en totale rupture avec l'Islam du Maroc. Elle a encouragé les associations musulmanes des deux présides à s'imprégner d'un islam venu du Pakistan. Elle a toujours refusé que ces associations (au nombre de 50 et qui représente 90% des musulmans des deux présides occupés) aient la moindre relation avec le Maroc pour des raisons colonialistes que l'on peut facilement deviner. Imaginez que le calendrier musulman à Sebta est différent de celui du Maroc. Les musulmans de Sebta font le Ramadan un jour avant le Maroc, parce que Madrid a décidé ainsi.
S'il y a de vrais musulmans à Sebta, au lieu d'aller loin en Syrie, ils feraient mieux de pratiquer le vrai Jihad dans les deux présides.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com