Menu

Article

Sahara : Premier succès du Maroc au Parlement européen

C’est la première percée diplomatique du Maroc sur le dossier du Sahara au Parlement européen. Bien guidé par le président du Groupe d’amitié UE/Maroc au PE, le  Français Gilles Pargneaux, des eurodéputés de gauche ont visité le Sahara sans rencontrer les détenus pro-Polisario à la prison de Laâyoune.  Grincements de dents chez les amis d’Aminatou Haidar et au Polisario.

Publié
Une délégation du Parlement européen en visite au Maroc
Temps de lecture: 2'

Une délégation d’eurodéputés membres du groupe des sociaux-démocrates s'est rendue au Sahara. Pour une fois, les autorités marocaines sont satisfaites de ce déplacement. Et pour cause, les parlementaires ont accordé du temps aux associations unionistes et aux représentants de Rabat. Ils ont eu également des entretiens avec les associations partisanes du Polisario.

Même la visite, hier, qu’ils ont effectuée à la prison de Laâyoune s’est déroulée comme le souhaitait la partie marocaine. Les eurodéputés de gauche ont savamment évité de demander à la direction du centre pénitencier d’auditionner des détenus proches du Polisario. Ce que d’ailleurs, l’association CODESA (Collectif des défenseurs des droits de l’Homme au Sahara occidental), présidée par Aminatou Haidar, a relevé, dans un communiqué, mais dans des propos très timorés.

Succès du lobby marocain au parlement européen

Décoration de Gilles Pargneaux /DRLe 3 février, le président de la Chambre des conseillers, le Saharaoui Mohamed Cheikh Biadillah, remettait, sur instructions du roi Mohammed VI, au président du Groupe d’amitié UE/Maroc au PE, le Français Gilles Pargneaux, les  insignes de Commandeur du Ouissam Alaouite. Depuis, l’homme s’active à mieux défendre les intérêts du Maroc au PE. Son blog, est l’adresse indiquée pour prendre des nouvelles du Groupe. La visite de cette délégation au Sahara marque la première grande réalisation de cette instance, créée en janvier.

Avant de se rendre au Sahara, les parlementaires européens ont fait, vendredi et samedi une escale à Rabat au cours de laquelle, ils ont eu des entretiens, notamment avec le ministre délégué aux Affaires étrangères, Youssef Amrani, Karim Ghellab et Mohamed Cheikh Biadillah, respectivement président de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers.

Le Maroc renverse la vapeur 

En Mars dernier, Rabat expulsait quatre eurodéputés, membres de l’«Intergroupe sur le Sahara occidental» qui s’apprêtaient à se rendre au Sahara. Au lendemain de cette décision, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi annonçait, lors d’un point de presse que, c’est le groupe d’amitié Maroc/UE au PE qui supervisera les prochaines visites des eurodéputés «dans le royaume comprenant les provinces sahariennes», relevant que la composition de futures délégations européennes devraient intégrer les différentes sensibilités et composantes du PE.

commentaire
Auteur : sticko
Date : le 02 juillet 2013 à 20h11
Nous marocains on se sent amputer un peut a cause de cette partie du maroc et on se sent avancer a demi pas et retarder dans nos évolutions
il faut d'une maniére férme et définitive revendiquer ses droits maintenant
Oui mais
Auteur : H kaine
Date : le 25 juin 2013 à 22h56
Je revendique et soutient la marocanité du Sahara occidental mais je condamne avec la plus grande fermeté les actes de torture et les violations des droits de l'homme s'ils y ont eu lieu. Le Maroc est dans son droit et ne doit pas cautionner de tels agissements, mais doit faire respecter un état de droit. Il devrait chercher à faire adhérer et non contraindre
Dernière modification le 25/06/2013 22:58
????????
Auteur : melka 54
Date : le 25 juin 2013 à 22h10
La visite des députés européens dans les territoires occupés du Sahara occidental a pour but essentiellement de vérifier sur le terrain les violations systématiques des droits fondamentaux des citoyens sahraouis dans ces territoires après la publication de plusieurs rapports qui dénoncent les violations des droits de l’homme au Sahara occidental, émanant d’Amnesty International, de Humain Rights Watch et du rapporteur spécial des Nations Unies contre la torture, a fait savoir le diplomate.

Une délégation du groupe de l’Alliance des socialistes et démocrates au sein du Parlement européen se trouve actuellement au Sahara occidental pour s’enquérir de la situation des droits de l’homme dans les territoires occupés, a indiqué dimanche le représentant du Front Polisario au Royaume-Uni, Limam Mohamed Ali.

Elle a rencontré à Al Ayoun (capitale occupée du Sahara occidental), des membres du bureau exécutif du collectif des Sahraouis pour les droits de l’homme (CODESA) qui lui ont exprimé la nécessité de trouver une solution rapide au conflit du Sahara occidental, a travers l’organisation d’un référendum sur l’autodétermination, juste et crédible qui respecte la volonté du peuple sahraoui.

« La réunion qui a duré plus de deux heures, a permis surtout aux parlementaires européens de s’enquérir de la situation déplorable des droits de l’homme dans les territoires occupés », a déclaré Limam.

Selon Western Sahara Human Rights Watch, la délégation européenne envoyée par l’Aliance des Socialistes et Démocrates du Parlement Européen s’est réunie dimanche 23 juin, à 15h, avec une délégation des associations sahraouies de Pêche et d’Agriculture de la ville occupée de Dakhla (anciennement Villa Cisneros). Pendant deux heures de temps, les délégués ont abordé les questions concernant la pêche, l’agriculture et les ressources naturelles en général dans les territoires occupés du Sahara Occidental.

La discussion a approfondi le thème des ressources naturelles et le degré de bénéfice de pour la population sahraouie, le pillage, les lobbys, l’emploi, etc… Les associations ont apporté des éclaircissements sur cette question avec des chiffres et des exemples.

La délégation européenne a considéré les associations sahraouies comme interlocuteurs pour les contacts à venir sur le thème des ressources naturelles, en particulier la pêche et l’agriculture, a ajouté la même source.
La visite des députés européens dans les territoires occupés du Sahara occidental a pour but essentiellement de vérifier sur le terrain les violations systématiques des droits fondamentaux des citoyens sahraouis dans ces territoires après la publication de plusieurs rapports qui dénoncent les violations des droits de l’homme au Sahara occidental, émanant d’Amnesty International, de Humain Rights Watch et du rapporteur spécial des Nations Unies contre la torture, a fait savoir le diplomate.

Le rapporteur du Parlement européen sur la situation des droits de l’homme au Sahara occidental, le député britannique Charles Tannock, avait présenté jeudi son rapport consacré à la situation des droits de l’homme au Sahara occidental devant la commission des droits de l’homme du Parlement européen. Le débat a fait ressortir une grande préoccupation quant aux violations récurrentes des droits de l’homme au Sahara occidental, illégalement occupé par le Maroc. Le Parlement européen avait exprimé, en février dernier, dans une résolution adressée à la 22ème session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, sa préoccupation devant les violations continues des droits humains au Sahara occidental, appelant à la protection des droits fondamentaux de la population du Sahara occidental, y compris la liberté d’association, la liberté d’expression et le droit de manifester.

Le Parlement européen avait demandé que soient libérés tous les prisonniers politiques sahraouis, soulignant la nécessité d’un suivi international de la situation des droits de l’homme au Sahara occidental, réitérant son soutien à un règlement juste et durable du conflit, sur la base du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, conformément aux résolutions pertinentes des Nations Unies.
?????????
Auteur : melka 54
Date : le 25 juin 2013 à 17h46
c nest pas le meme son de cloches sur les sites des ong
Sahara Marocain
Auteur : Amin Marrakchi
Date : le 25 juin 2013 à 16h50
C'est vrai que ce dossier est vraiment relou a force, quand tu vois le roi meskine, tt les projets qui fait et lois qui propose, il est patient de fouuuuuu !

Inchallah tt se passera bien, le Maroc a un tres grand savoir faire diplomatique, on sait tous que le Sahara est a jamais marocain ... Une question de temp maintenant
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com