Menu

Société Publié

Kafala : Une association marocaine retire son soutien aux familles espagnoles ayant écrit à Mohamed VI

Il y a moins de deux semaines, la presse ibère révélait l’existence d’une lettre adressée personnellement au roi Mohammed VI par une quarantaine de familles espagnoles, sollicitant une intervention du monarque en faveur de leur démarche d’adoption au Maroc bloquée depuis plusieurs mois. L’association marocaine qui les accompagnent n’a pas apprécié le geste et leur retire son soutien.

Temps de lecture: 2'
DR

L’Association des amis du peuple marocain [Itran] a décidé de retirer son soutien à une quarantaine de familles espagnoles qu’elle accompagnait une démarche d’adoption au Maroc, a-t-elle annoncé dans un communiqué, rapporte EFE. Pour Itran, seules les familles faisant preuve de «respect et d’engagement sincère et sans équivoque» pour répondre à chacune des obligations de la loi sur la kafala, pourront dorénavant bénéficier de leur appui.

Le geste qui fâche

A la base, la quarantaine de familles espagnoles avaient entamés un processus d’adoption d’enfants à Rabat. Seulement en juin 2012, elles ont été bloquées sur décision gouvernementale, les autorités estimant qu’elles n’offraient pas suffisamment de garanties. De plus, la circulaire du ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, émise en septembre dernier était un obstacle supplémentaire à l’aboutissement de ces procédures d’adoption. En effet, cette circulaire interdisait la kafala aux non-musulmans. Cependant, M. Ramid a fait une concession aux Espagnols en octobre dernier, à l’issue d’un échange avec son homologue ibère, Alberto Ruiz-Gallardón, sous prétexte que les familles en question avait entamé leurs démarches avant la circulaire de septembre. Mais jusqu’à lors, rien n’a été fait.

Lassées d’attendre, les familles espagnoles ont adressé une lettre au roi Mohammed VI, relayée par la presse espagnole mi-janvier, dans laquelle elles sollicitent l’intervention directe du monarque. Selon Itran, ces familles auraient mieux fait de demander à leur gouvernement d’assumer sa responsabilité pour la résolution du problème, «plutôt que d’adresser une lettre au roi Mohammed VI, pour tout simplement lui demander l’autorisation de partir dans leur pays avec les enfants».

Rabat doit ouvrir une enquête

L’Association des amis du peuple marocain appelle aujourd’hui le gouvernement chérifien à ouvrir une enquête afin de vérifier la conformité ou non des conditions exigées par la loi sur la kafala. En outre, Itran réclament également une enquête sur le style de vie des enfants marocains adoptés par les étrangers, notamment les Espagnols et les Français et ce, afin de voir «comment certaines familles ont changé le nom des enfants et comment ces derniers perdent le lien religieux et culturel avec le Maroc». Pour cette organisation, le gouvernement marocain devrait prendre «des mesures fermes et irrévocables» concernant ces différentes questions.

Scandaleux
Auteur : LeeMarocain
Date : le 23 janvier 2013 à 23h25
afin de voir « comment certaines familles ont changé le nom des enfants et comment ces derniers perdent le lien religieux et culturel avec le Maroc...
Vous vous attendiez à quoi bande d'illettrés? Vous croyez vraiment que des chrétiens allaient élever ces enfants avec leurs noms et religion de naissance?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com