Menu

Article

Immobilier : Duel de salons entre la France et la Belgique

Le «face à face» entre Lotfi Chelbat, organisateur du Salon Marocain de l’Immobilier de Bruxelles SMAB XL et Samir Chammah, directeur du Salon Immobilier SMAP PARIS, vient de tourner à l’avantage du premier nommé sur décision de justice (tribunal de Commerce de Bruxelles).

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Rappel des faits. En 2007, à l'instar du salon de l'immobilier à Paris (SMAP Immo), Lotfi Chelbat, chef d'entreprise bruxellois, décidait d'organiser un évènement à la hauteur pour la communauté maroxelloise. Dès lors, et compte tenue de l’effervescence du secteur de l’immobilier au Royaume, il exauçait son vœu en donnant vie au premier salon de l’immobilier marocain en Belgique. Entouré d’une équipe de bénévoles, il a du batailler dur pour la tenue de l'édition de 2007.

Tout «roulait comme sur des roulettes», l’échéance du grand rendez-vous approchait à grands pas et…vlam. «Quinze jours avant l’ouverture du Salon, Samir Chammah me contacte par téléphone et sur un ton menaçant, il m’ordonne de mettre un terme au Salon, faute de quoi, il allait me traîner en justice», déclare Lotfi Chelbat. Ce dernier n’allait pas céder à la menace.

La raison du litige? Le directeur du SMAP Paris invoque la «propriété» de l’appellation SMAB. Il faut savoir qu’en 1998, Samir Chammah avait effectivement déposé la «marque» SMAP (P de Paris) SMAB (B de Bruxelles), SMAL (L de Londres),… Cependant, une directive européenne précise que «si dans les cinq années qui suivent le dépôt de marque rien n’est réalisé, elle s’annule». Et dans ce cas précis, l’existence de cette directive allait s’avérer déterminante dans ce bras de fer.

En effet, le tribunal de Commerce de Bruxelles vient tout juste de rendre son jugement et de donner gain de cause à Lotfi Chelbat. Selon le tribunal, il n’y a pas de «parasitage» (argument avancé par Samir Chammah) entre SMAB ET SMAB XL. «En outre, la marque SMAB sera retiré à Samir Chammah sous la forme d’une radiation» indique Lotfi Chelbat. «C’est une décision juste. Contrairement à Samir Chammah, ce Salon est l’occasion de promouvoir le Maroc et ses potentialités économiques et non de faire du bizness. Pour preuve, c’est une association qui gère le SMAB XL alors que monsieur Chammah est à la tête d’une société. Ma seule ambition, c’est de servir le Maroc et non de m’en servir» conclut-il.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com