Menu

Article

Primes Mezouar-Bensouda : Un collectif d’ONG dénonce l’inaction du gouvernement

Après le communiqué de Transparency Maroc critiquant la normalisation de Benkirane avec la prévarication et la corruption, dix-huit associations montent au créneau et tirent à boulets rouges sur la volonté de ce même gouvernement d’étouffer l’affaire des primes de Salaheddine Mezouar et Noureddine Bensouda.

Publié
DR
Temps de lecture: 1'

Un collectif d’ONG vient de dénoncer le laxisme du gouvernement Benkirane dans l’affaire des primes échangées entre Salaheddine Mezouar, l’ancien ministre des Finances, et Noureddine Bensouda, l’actuel trésorier général du royaume. Dans un communiqué, dix-huit associations se disent extrêmement préoccupées par la tournure inquiétante qu’a prise ce dossier.

Une allusion à l’enquête diligentée par les services de Nizar Baraka, le successeur de Mezouar, pour savoir la source de la fuite des documents publiés récemment par le quotidien arabophone Akhbar Al Yaoum sur cette affaire de primes. Un dossier qui dérange le gouvernement Benkirane et tente de l’étouffer avant que les choses ne dégénèrent pour lui.

Pour éviter une telle perspective, une stratégie a été mise sur place, basée, en plus de l’initiative de l’actuel ministre des Finances, sur la non-activation des directives du titulaire du département de la Justice et des Libertés au parquet de convoquer Salaheddine Mezouar et Noureddine Bensouda. Dans son édition d’aujourd’hui, Akhbar Al Yaoum s’interroge, justement, sur l’identité des parties qui bloquent les ordres de Mustapha Ramid.

Le collectif d’ONG estime que cette volonté du gouvernement est en totale contradiction avec son ambition exprimée solennellement, le 18 janvier devant le parlement, par son chef lors de la présentation de la déclaration de son équipe de faire du combat contre la prévarication et la corruption la clé de voûte de son programme.

Une ambition qui n’est plus d’actualité. Selon les ONG, Benkirane et son équipe se dirigent vers une normalisation avec les prévaricateurs et les dilapidateurs de deniers publics.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com