Menu

Archive Société Publié

Ramadan, le mois de la spiritualité par excellence

Rendu obligatoire pendant 29 ou 30 jours pour tous les musulmans, le jeûne pendant le Ramadan est une démarche personnelle au cours de laquelle les prières, les méditations et autres introspections sont multipliées. Si jeûner permet à l’organisme d’éliminer tout ce qui lui est inutile et contribue à prévenir des maladies, c’est surtout l’occasion de faire le point les ladies et d’en apprendre énormément sur la maîtrise de soi, la solidarité mais aussi la discipline.

Temps de lecture: 2'
DR

De l'aube au coucher du soleil, les musulmans du monde entier s'abstiennent lors du neuvième mois du calendrier musulman de manger, de boire et d'entretenir des relations sexuelles. Une fois dans l’année, durant quatre semaines, une injonction divine nous force à nous priver de ces préoccupations essentielles qui font notre quotidien. Facile à observer ? Contraignant ? A coup sûr, notre spiritualité et notre mental en prennent un coup.

«Lors du Ramadan, je fais une mise au point et je réfléchis beaucoup sur l’intérêt de notre vie d’ici-bas. Croyante et convaincue que l’au-delà existe, je redouble d’ardeur et de prières en espérant me faire pardonner», confie Salima. Pour la majorité d’entre nous, l’objectif à atteindre est «d’établir un lien étroit avec Dieu».

Dompter ses passions

Ainsi, le vrai sens du jeûne les ladies est de réfréner ses pulsions et d’atténuer l’ardeur de ses désirs. Il entraîne le fidèle à se libérer des habitudes quotidiennes, à s’habituer à la discipline alimentaire, à assainir le fonctionnement du corps pour se rapprocher de Dieu.

Selon Hassan âgé de 27 ans et qui a commencé à jeûner depuis ses 13 ans, «il s’agit vraiment d’une éducation et d’une élévation de l'âme». Vous le saviez déjà : la privation est une endurance pour le fidèle qui se familiarise avec la patience. «Nous sommes vraiment loin ici de tout matérialisme», rajoute sa femme Hasna. Outre l’élimination des réserves de graisse et la fonction thérapeutique, on observe une augmentation de la vitalité et une «victoire» sur soi-même.

Solidarité, partage et compassion

Par ailleurs, le jeûne suscite la fraternité entre riches et pauvres. L'abondance de nourriture, de boissons et les multiples petits plaisirs bien terrestres nous font souvent oublier qu'un jour nous pourrions ne plus en avoir. Le mois de ramadan a été ordonné afin de susciter une prise de conscience et un rappel. Il se veut un appel à l'altruisme et à la solidarité.

Des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants vivent dans le dénuement et la pauvreté. Nous le voyons bien dans la presse, à la télévision ou au coin de chaque rue où nous passons. C’est le moment de vous faire à l’idée que la triste réalité indique qu’une minorité maîtrise et consomme la majeure partie des richesses dans le monde. Alors finalement, votre spiritualité va-t-elle monter en flèche pendant Ramadan ?

attention...
Auteur : maria7896
Date : le 23 juillet 2012 à 12h37
Salam à toutes et Ramadan moubarak sa'id !

Très bon article, cependant, dans la première phrase il y a une erreur : nous ne jeunons pas à partir du lever du soleil, mais à partir de l'aube! Et oui, il y a une différence de près de 2h, puisque salat Al Fajr est à 4h, alors que le soleil se lève aux alentour de 6h...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com