Menu

Breve

L’Algérie se retire d’une réunion où des cartes du Maroc incluaient le Sahara

Publié
Le chef de la diplomatie algérienne Sabri Boukadoum. / DR
Temps de lecture: 1'

Le pouvoir algérien a officiellement lancé la guerre contre les cartes du Maroc incluant le Sahara. Ce mardi 6 avril, une délégation algérienne s’est retirée d’une réunion virtuelle, organisée à Rabat, des directeurs des douanes de l’Afrique du nord et du Proche-Orient.

Le directeur général de la douane algérienne a protesté contre la présence de cartes complètes du royaume dans la salle accueillant la rencontre, exigeant de les retirer immédiatement. Visiblement, sa colère n’a pas été prise en considération par les autres participants. Il a ainsi décidé de claquer la porte de la réunion, rapporte la chaîne Echorouk News.

Cette décision constitue la première exécution de l’ordre donné, fin février, par le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum à son collègue chargé de l’Enseignement supérieur. Dans une note datant du 28 février et révélée par le quotidien Echourouk, il sollicite le concours des universitaires algériens pour s’opposer «à une stratégie, que certains appellent la diplomatie des cartes au service de l'intégrité territoriale, visant à répandre à travers le monde les cartes du Royaume du Maroc incluant le Sahara Occidental». A cet effet, «le gouvernement algérien a élaboré un plan de lutte contre la propagande marocaine pour légitimer son occupation du Sahara occidental», précisait la même source.

Hier et depuis Dakhla, le ministre marocain des Affaires étrangères a affirmé que «la question du Sahara est la raison d'être de la diplomatie algérienne».

Article modifié le 2021/04/06 à 22h56

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com