Menu

Interview

«Fiction of reality», un diptyque intimiste de M’hammed Kilito sur le confinement sanitaire [Interview]

Habitué à la photographie en couleurs depuis son retour au Maroc, M’hammed Kilito a photographié en noir et blanc pour la première fois dans le pays, dans le cadre de son diptyque «Fiction of reality». Produit par la National Geographic Society, ce projet documente 96 jours de confinement, où il met en avant ses parents dans un cadre intimiste et poétique.

Publié
«Fiction of reality» / Ph. M’hammed Kilito
Temps de lecture: 4'

Dans quel contexte avez-vous eu l’idée de réaliser cette série ?

Au départ, je n’ai pas voulu photographier le confinement proprement dit, car beaucoup de travaux photographiques allaient se faire sur ce sujet et j’ai préféré trouver un biais plus original. En mars dernier, j’étais en déplacement à Amsterdam mais j’ai eu la chance de prendre le dernier avion avant la fermeture des frontières. A mon arrivée, j’ai été contacté par le Washington Post à travers un iconographe, qui m’a demandé de documenter ce que j’étais en train de vivre. J’ai fait donc un travail personnel ; j’ai été en quarantaine et j’allais revoir mes parents bientôt. J’ai pensé à photographier comment ils passaient leur confinement dans un petit espace, leur quotidien, leurs sorties avec le chien dans le parc.

Ce projet a été financé par National Geographic et il m’a été important aussi de le visibiliser dans des supports marocains. J’ai décidé de présenter la série sous forme de diptyque. J’ai beaucoup apprécié prendre ces photos car cela m’a rappelé mes débuts en photographie. L’idée aussi était de présenter autre chose que le confinement en lui-même. Je m’intéressais à la manière dont les gens réagissaient à l’allègement des mesures sanitaires donc il y a également des photos du déconfinement.

«Fiction of reality» / Copyright M’hammed Kilito«Fiction of reality» / Copyright M’hammed Kilito

Nous remarquons justement qu’il n’y a pas que des photos d’intérieurs dans cette série. Etait-ce un défi pour vous de «briser les murs» pendant le confinement ?

Le premier challenge était d’abord celui de photographier mes parents, surtout qu’ils refusaient cela, par le passé. J’avais toujours l’habitude de me déplacer pour mes projets photographiques mais avec l’urgence sanitaire, beaucoup de mes expositions ont été annulées ou reportées, donc mes parents ont souhaité me soutenir et ont décidé de se prêter au jeu.

Au début, je n’ai pas photographié d’extérieurs, si ce n’est le périmètre près du domicile de mes parents lorsqu’ils sortaient leur chien. Les autres photos à l’extérieur n’ont été réalisées qu’à la levée du confinement strict. J’en ai profité pour photographier ma mère quand elle allait faire ses courses ou ses balades en bord de mer. Mes parents sont par ailleurs dentistes, ma mère est à la retraite mais mon père exerce toujours. Donc je l’ai aussi accompagné au cabinet pour prendre quelques images.

Cette série suit la chronologie des étapes du confinement sanitaire que nous avons traversées depuis mars 2020. Quelle était la particularité de ce projet, d’un point de vue artistique ?

Je suis rentré au Maroc il y a cinq ans. Quand j’habitais au Canada, je faisais de la photographie en noir et blanc. Mais depuis mon retour ici, j’ai photographié exclusivement en couleurs car j’ai considéré que cela faisait partie de la culture du pays. Avec la crise liée à la pandémie du nouveau coronavirus, j’ai senti que la situation était proche de la fiction, d’où la série intitulée «Fiction of reality». En général, la fiction est photographiée en noir et blanc et le réel, comme on le voit dans notre vie quotidienne, en couleurs. C’est donc pour la première fois au Maroc que j’ai décidé de travailler en noir et blanc pour ce projet-là.

«Fiction of reality» / Copyright M’hammed Kilito«Fiction of reality» / Copyright M’hammed Kilito

Ce qui est interpellant pour moi, sur le plan créatif, c’est que je photographie souvent des thématique sociopolitiques, la sociologie du travail, des questions liées aux jeunes. Pour la première fois aussi, je travaille sur un sujet lié à une crise qui a paralysé le monde entier. Au lieu de photographier des hôpitaux, j’ai décidé de faire un travail très intime et de me concentrer pour la première fois sur mes parents. J’ai essayé de vivre cette pandémie différemment en la percevant à travers eux, comme je les ai côtoyés tout au long du confinement.

En photographiant vos parents, vous avec documenté aussi des thématiques qui leur sont rattachées, leur métier, leurs loisirs où l’on voit une forte présence de l’art. Cela a-t-il fait partie de ce quotidien en confinement ?

Pendant cette période, j’ai vraiment voulu m’intéresser à comment mes parents, qui sont d’un certain âge, pouvaient vivre ce moment qui était relativement pénible. Il y a une photo que j’aime particulièrement, où mon père est en train de composer et d’écrire des partitions. C’était son échappatoire quotidienne. Il prenait tous les jours son luth, répétait Oum Kalthoum ou Mohamed Abdelwahab et je trouvais cela très agréable. Ma mère m’appelait souvent aussi pour la prendre en photo à la maison pendant ses activités.

«Fiction of reality» / Copyright M’hammed Kilito«Fiction of reality» / Copyright M’hammed Kilito

Vous êtes revenu aux bases de la photographie dans plusieurs aspects, avec le noir et blanc, des sujets qui vous concernent directement… Beaucoup ont considéré que cette période, certes difficile, permettait de revenir à l’essentiel. Etait-ce le cas pour vous ?

Je pense que nous avons tous vécu un moment d’introspection. Nous avons remis en question beaucoup de choses. Certaines personnes ont profité du confinement pour avoir plus de temps pour lire des livres ou voir des films, mais aussi pour réfléchir à ce qui est important finalement. Du jour au lendemain, on peut tout perdre et se retrouver enfermé chez soi, sans avoir cette possibilité de se déplacer comme on veut. D’une certaine manière, on est en train de vivre un moment en suspens.

Pour moi, cela a été à la fois une période difficile et une période où j’ai beaucoup travaillé. Mais ce qui compte pour moi aujourd’hui c'est de réaliser que la pandémie continue d’exister et que grâce aux habitudes qu’on peut avoir, il y a une phase d’acclimatation qu’il n’y avait pas au début. Ce qui m’intéresse, c’est de voir comment on peut s’habituer à quelque chose de nouveau assez rapidement, ce qui est un trait de l’humanité très important.

«Fiction of reality» / Copyright M’hammed Kilito«Fiction of reality» / Copyright M’hammed Kilito

Ce confinement a duré 96 jours comme vous l’avez mentionné dans votre série. Quels étaient les moments difficiles pour vous ?

Dans le cadre de ce projet, je n’ai pas réellement éprouvé de moments difficiles. Mais par rapport à mon métier de manière globale, ce qui a été difficile est l’impossibilité de voyager à l’étranger alors que j’avais une année chargée en expositions. L’un des plus importants aspects de notre travail de photographes est le voyage car lors de nos rencontres artistiques, nous faisons connaissance de curateurs, de responsables de médias, d’autres professionnels… Tout cet aspect-là n’a pas existé en 2020 et c’était le plus difficile à vivre.

Une fois la levée du confinement strict, comment avez-vous vécu cet allègement en tant que photographe ?

Cela m’a permis de voyager de nouveau ; c’était la première chose que j’ai faite en prenant la voiture pour aller jusqu’à M’hamid, dans le sud du Maroc, dans le cadre d’un repérage. Je suis en train de travailler sur un nouveau projet et pendant le confinement, j’ai profité du fait de rester à la maison pour trouver des financements justement. Il y a eu beaucoup de formations et de discussions professionnelles à distance aussi.

«Fiction of reality» / Copyright M’hammed Kilito«Fiction of reality» / Copyright M’hammed Kilito

Article modifié le 2021/03/16 à 16h37

Bilan Coronavirus dans le monde
177 040 182
Contaminations
3 832 997
Décès
115 149 802
Guérisons
 
Contaminations
Morts
États-Unis
33 498 468
600 653
Inde
29 700 313
381 903
Brésil
17 628 588
493 693
France
5 809 319
110 740
Turquie
5 348 249
48 950
Russie
5 189 260
125 443
Royaume-uni
4 605 805
128 190
Italie
4 248 432
127 153
Argentine
4 198 620
87 261
Colombie
3 829 879
97 560
Espagne
3 749 031
80 615
Allemagne
3 726 767
90 185
Iran
3 060 135
82 480
Pologne
2 878 061
74 688
Mexique
2 463 390
230 624
Ukraine
2 286 767
53 980
Pérou
2 007 477
189 261
Indonésie
1 937 652
53 476
Afrique du sud
1 774 312
58 223
Pays-Bas
1 703 218
17 998
Tchéquie
1 665 526
30 254
Chili
1 491 561
30 922
Canada
1 412 737
25 992
Philippines
1 332 832
23 121
Irak
1 269 440
16 781
Suède
1 084 636
14 574
Roumanie
1 079 983
32 028
Belgique
1 077 758
25 110
Pakistan
945 184
21 874
Portugal
860 395
17 055
Israel
839 720
6 428
Bangladesh
837 247
13 282
Hongrie
807 209
29 944
Japon
779 696
14 230
Jordanie
744 844
9 622
Serbie
715 307
6 980
Suisse
701 260
10 868
Malaisie
673 026
4 142
Autriche
649 002
10 671
Népal
614 216
8 558
Emirats Arabes Unis
603 961
1 738
Liban
542 649
7 801
Maroc
524 975
9 221
Arabie Saoudite
469 414
7 621
Kazakhstan
461 485
3 502
Equateur
441 180
21 153
Bulgarie
420 749
17 957
Grèce
416 741
12 472
Bolivie
414 513
15 826
Biélorussie
407 748
3 006
Paraguay
398 761
11 181
Slovaquie
391 149
12 456
Panama
390 221
6 457
Tunisie
374 312
13 721
Croatie
358 823
8 162
Georgie
356 179
5 096
Costa Rica
347 157
4 437
Uruguay
346 515
5 120
Azerbaidjan
335 291
4 959
Koweit
332 570
1 837
Gaza
312 164
3 544
République Dominicaine
311 833
3 726
Danemark
291 492
2 528
Lituanie
278 072
4 352
Guatemala
275 202
8 527
Egypte
275 010
15 723
Ethiopie
274 601
4 260
Irlande
267 576
4 941
Bahreïn
260 954
1 259
Slovénie
256 701
4 409
Moldavie
255 937
6 159
Vénézuela
255 457
2 886
Honduras
249 931
6 691
Oman
240 708
2 591
Sri Lanka
230 692
2 374
Arménie
223 904
4 490
Qatar
220 198
579
Bosnie/Herzégovine
204 730
9 608
Thailande
204 595
1 525
Libye
189 888
3 166
Kenya
176 622
3 428
Nigeria
167 103
2 117
Cuba
161 997
1 118
Macédonie
155 583
5 472
Corée du sud
149 731
1 994
Birmanie
146 406
3 250
Lettonie
136 403
2 475
Algérie
134 458
3 598
Albanie
132 476
2 454
Estonie
130 658
1 266
Norvège
128 679
790
Zambie
118 850
1 492
Kirghizistan
111 990
1 912
Kosovo
107 192
2 255
Ouzbekistan
104 463
711
Chine
103 444
4 846
Montenegro
100 001
1 603
Ghana
94 824
790
Finlande
94 026
967
Afghanistan
93 288
3 683
Mongolia
85 770
400
Cameroun
80 328
1 313
El Salvador
76 495
2 310
Chypre
73 379
374
Mozambique
71 764
844
Maldives
71 138
200
Luxembourg
70 485
818
Namibie
67 021
1 040
Ouganda
65 631
508
Singapoure
62 339
34
Botswana
61 457
926
Jamaique
49 429
1 012
Cote d'Ivoire
47 933
306
Sénégal
42 118
1 156
Madagascar
41 998
892
Zimbabwe
40 556
1 640
Cambodge
40 157
368
Angola
37 094
847
Soudan
36 304
2 737
Congo (Kinshasa)
36 222
857
Malawi
34 650
1 163
Cabo Verde
31 783
279
Malta
30 585
419
Australie
30 301
910
Trinité-et-Tobago
29 606
695
Rwanda
29 175
376
Syrie
24 946
1 826
Gabon
24 832
157
Guinée-Bissau
23 398
167
Mauritanie
20 199
479
Suriname
19 108
427
Eswatini
18 768
676
Guyane
18 658
438
Papua New Guinea
16 791
165
Haiti
16 662
358
Somalie
14 827
775
Mali
14 359
523
Andorre
13 836
127
Togo
13 669
127
Seychelles
13 630
50
Burkina Faso
13 460
167
Taiwan*
13 409
478
Tajikistan
13 308
90
Belize
12 994
327
Bahamas
12 242
240
Congo (Brazzaville)
12 121
160
Vietnam
11 794
61
Djibouti
11 577
154
Lesotho
10 950
326
Sud Soudan
10 759
115
Guinée équatoriale
8 662
120
Timor-Leste
8 478
19
Benin
8 140
103
Nicaragua
7 696
188
République Centrafricaine
7 101
98
Yémen
6 867
1 351
Islande
6 555
29
Gambia
6 024
181
Niger
5 455
192
Sainte-Lucie
5 188
80
Erithrée
5 108
17
Saint-Marin
5 090
90
Burundi
5 082
8
Tchad
4 943
174
Sierra Leone
4 505
82
Barbade
4 038
47
Comores
3 905
146
Guinée-Bissau
3 810
69
Liechtenstein
3 026
59
Liberia
2 729
95
Nouvelle-Zélande
2 713
26
Monaco
2 539
33
Sao Tome and Principe
2 358
37
Saint Vincent and the Grenadines
2 172
12
Laos
2 033
3
Bhutan
1 854
1
Maurice (Ile)
1 701
18
Fidji
1 443
5
Antigue et Barbuda
1 263
42
Diamond Princess
712
13
Tanzanie
509
21
Brunei Darussalam
250
3
Saint Kitts and Nevis
244
0
République Dominicaine
189
0
Grenada
161
1
Holy See
27
0
Iles Salomon
20
0
MS Zaandam
9
2
Iles Marshall
4
0
Vanuatu
4
1
Samoa
3
0
Kiribati
2
0
Micronésie
1
0
Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com